Connect with us

Astuces, Tactiques et Stratégies

Organiser une défense efficace en 4 points

Published

on

Si vous avez la chance de tomber sur une partie bien organisée avec des scénarios immersifs et un terrain sympa avec quelques infrastructures vous vous retrouvez certainement un jour ou l’autre à devoir établir une position sécurisée. Votre rôle sera alors de défendre votre position.

La plus grosse erreur serait-alors de tous vous entasser dans le trou / bunker / maison / fort à défendre et d’attendre que cela vienne. C’est pourquoi nous allons passer en revue les 4 points essentiels à mettre en place pour vous assurer une défense correcte !

image123-670x325

Rechercher le renseignement

On le dit assez régulièrement, le renseignement est un point clé qui rapidement vous donner l’avantage. Vous êtes en défense, et ça va fatalement vous tomber dessus. Le but est de savoir le plus rapidement possible à quelle sauce vous allez être mangé :

  • Combien d’adversaires vont arriver ?
  • Quel est leur équipement ?
  • Par où ils arrivent ?
  • Et quand ?

En fonction de la taille de votre équipe et de la zone à couvrir, n’hésitez pas à envoyer 1 à 4 opérateurs (soient en individuels, soit en binômes) à la pêche au renseignements. Prévoyez un quadrillage méthodique de la zone afin qu’ils ne se retrouvent pas tous à grenouiller au même endroit. Prévoyez également de les envoyez avant de placer vos hommes afin qu’ils ne soient pas en mesure de renseigner l’adversaire si ils étaient fait prisonniers. Enfin, prévoyez leur un chemin de replis et de s’identifier afin de ne pas les prendre pour cible à leur retour.

2012-10-13131036-1_zps74ab1646

Enfin, dernier avantage, si jamais vous étiez attaqué pendant l’absence de vos espions, ceux-ci pourront harceler l’adversaire par l’arrière. Ou bien vous servir pour une contre attaque coordonnée. Bref, que du bonus !

Positionner vos équipe intelligemment

La première règle a ne jamais oublier : “c’est le terrain qui commande. Du coup il n’y a pas de recette miracle qui fonctionne à tous les coups. Vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments :

  • votre situation : volume d’équipier et leur équipement
  • le terrain : les chemins et autres zones d’accès, les éléments de couvertures pour vos hommes et l’adversaire, etc

Le but est de déterminer quelles sont les zones dangereuses, et de les couvrir. Attention, plus votre équipe est réduite en nombre, plus il vous faudra resserrer le dispositif !

La couverture

Chaque équipier couvre une zone. Cette zone forme un angle de vision. Le principe est que chaque zone de couverture chevauche les zones de couverture de vos équipiers afin de laisser aucune zone sans surveillance. Votre rôle est de surveiller et de repérer tout trace de l’adversaire.

angle_triangle

 

Adoptez un angle aigu pour couvrir une zone à très haut risque : un passage étroit, un chemin, etc. La probabilité qu’un adversaire tente de passer par là est forte, votre attention doit être maximale !

Adopter un angle droit permet de garder un bon degré d’attention face à des environnements à risques ou l’adversaire pourra facilement se dissimuler : forêt, herbes hautes, zones de couvertures diverses en nombre.

L’angle obtus est à adopter sur les terrains à découvert qui laisse voir venir l’adversaire plus facilement de très loin. A défaut utilisez ce type d’angle si vous êtes trop peu nombreux pour couvrir la zone.

L’angle plat. Comment dire ? Si vous en êtes réduit là c’est que ça commence à sentir le sapin.

 

Se protéger

Se protéger ou se poster c’est se mettre à couvert de façon à éviter au maximum de prendre une bille. Mais vous devez aussi être dans la meilleure position pour avoir une visibilité maximale et être en mesure de tirer facilement et efficacement !

Tout est bon pour se protéger : un trou, un arbre, des obstacles, des bâtiments, etc. N’oubliez pas de réduite votre silhouette au maximum. N’oubliez pas ces quelques principes de base :

  • vous êtes moins visible allongé que debout.
  • vous êtes moins visible dans l’ombre qu’en plein soleil.
  • vous êtes moins visible immobile et silencieux qu’en train de vous promener en racontant votre vie.
  • vous êtes moins visible là ou on ne vous image pas plutôt que là ou on est certain de vous trouver (ex : dans le cadre d’une fenêtre)

3119141_f520

Adapter votre équipement à bon escient

Vous avez une réplique de soutien ?

Elles servent à bloquer l’adversaire, à l’empêcher d’avancer et de vous submerger et non pas à le toucher comment on le pense couramment. Prévoyez-lui une place dédiée en renfort et faîte en sorte que le gunner puisse être mobile et se déplacer de poste à poste sans s’exposer ! Privilégiez les rafales courtes afin d’économiser vos billes. Si l’adversaire bouge et s’expose : on rafale. Si l’adversaire se tasse et prépare à rusher : on le laisse faire jusqu’à ce qu’ils s’exposent suffisamment pour maximiser l’effet de votre tir !

Vous avez des snipers ? 

Eux c’est tout le contraire. Ils doivent être invisibles, et procéder selon l’adage : un tir – un out ! Il peut être assez judicieux de placer vos snipers en dehors de votre zone de défense. Si vous devez tenir un maison, ne les laissez pas dedans mais planquez les à l’extérieur. Le but est que l’adversaire se concentre sur votre maison et ses défenseurs qui eux vont tenter de les fixer et de les occuper. Pendant ce temps là vos snipers eux nettoient uns à uns les adversaires sans dévoiler leur présence.

Vous avez des mines ?

Placez-les à côté des obstacles qui pourraient servir à vos assaillants, et dans les zones que vous maîtrisez mal et qui seraient propices à un débordement adverse.

F7E2HERF02QU1AV.LARGE

Des patrouilles aléatoires

Si vous avez suffisamment d’opérateurs, il peut être intéressant de mettre en place des patrouilles. L’objectif est triple :

  • voir arriver l’adversaire avant qu’il n’arrive sur l’objectif
  • donner l’alerte au plus tôt et annuler l’effet de surprise
  • commencer à engager l’adversaire à distance de votre position à défendre.

Selon l’environnement (taille du terrain, de votre équipe, etc) vous pouvez tabler sur des patrouilles individuelles, de binômes ou de trinômes. Si la zone à couvrir est large privilégiez le nombre de patrouille plutôt que leur volume. En effet il vaut mieux 3 patrouilles d’un opérateur plutôt qu’une seule d’un trinôme. Plus vous quadrillez, plus vous avez de visibilité. C’est ça l’objectif !

 Bien évidemment il y a quelques astuces simples à mettre en place : 

  • patrouillez à couvert, sinon vous ne servirez très vite plus à rien !
  • faîtes des patrouilles aléatoires (chemin, distance, itinéraire, temps). Si vous faîtes toujours le même itinéraire de la même façon, les observateurs adverses vont très vite le comprendre et l’utilisez contre vous !
  • prévoyez un mot de passe, surtout de nuit ! Attention, un mot de passe basique peut être très rapidement utilisé contre vous. Question : Foudre. Réponse : Tonnerre. Il suffit de le dire une fois pour que le mot de passe ne serve plus à rien ! Pensez à d’autre formes de combinaison. Question : 7. Réponse : 3. Question : 1. Réponse : 9. (la clé c’est de faire 10). Soyez malins !
  • que vos défenseurs gardent à vu vos patrouilleurs. Si vos patrouilles sont éliminées, cela donnera l’alerte. Et pensez à vos snipers qui peuvent augmenter votre zone de patrouille tout en gardant un niveau de couverture acceptable.

Airsoft-Inside-juin-2011-0221

 

Mettre en place une équipe d’intervention légère (ELI)

Autant si votre défense est bien conçu et l’adversaire peu nombreux vous pourrez aisément le repérer, donner l’alerte et le contenir. Par contre, si il est un peu plus nombreux, rusé et aguerri (en bref si lui aussi il lit Airsoft Attitude) la partie risque d’être plus compliquée ! Et là, comme le disait ce cher Napoléon : “la meilleure défense c’est l’attaque”.

Prévoyez une équipe d’intervention légère et mobile. Celle-ci peut réagir de 2 façons différentes :

sut1

Comme nous l’avons indiqué précédemment, vous êtes en position défensive. Plus l’adversaire est loin de la position à défendre, mieux c’est ! Pour votre information une position défensive type maison, bunker, fort, etc est un véritable aimant à bille. Vous vous retrouvez très vite saturé par un nuage de bille qui vous oblige à baisser la tête. Du coup l’adversaire avance jusqu’à se retrouver sur la position. El là il est trop tard. Donc engagez l’adversaire à distance, et maintenez toujours cette fameuse distance !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Astuces, Tactiques et Stratégies

06- Bruit à l’Est, attaque à l’Ouest

Published

on

By

 

6ème stratagème :

Bruit à l’Est, attaque à l’Ouest

Principe :

Il s’agit ici de simuler une attaque à l’Est pour mieux attaquer à l’Ouest en détournant ainsi l’attention de l’adversaire.

Un proverbe chinois dit : « il n’y a jamais trop de ruse durant la guerre ». Cette stratégie prévient toutefois qu’avant d’essayer de tromper l’ennemi par des mouvements de troupes simulés, il faut s’assurer de son manque de jugement. Le bon commandant déploie ses troupes en connaissant ses forces et ses faiblesses. En agissant ainsi, non seulement il n’est pas susceptible d’être dupé par les mouvements trompeurs de l’ennemi, mais encore il peut feindre d’être trompé et retourner ainsi contre lui les ruses de l’ennemi.

Sun Zi observe que « dans le passé, ceux qui avaient l’art de diriger les opérations de guerre s’assuraient d’abord d’être invincibles et ensuite attendaient une occasion de battre l’ennemi ».

 

Source historique :

Il est dit dans l’Ancien Testament que les Israélites firent sept fois le tour des remparts de Jéricho en sonnant des trompettes avant que les murs de la cité ne s’écroulassent. Il est vraisemblable que ces défenses tombèrent en fait à la suite d’un travail de sape dont le bruit fut couvert par les sonneries des trompettes israélites.

En 1977, les pongistes chinois utilisèrent ce stratagème en tournoi international, en envoyant la balle aussi haut que possible lors des services, de telle sorte que leurs adversaires ne puissent anticiper le coup à venir.

Comme dans ce dernier exemple, on ne prendra pas l’Est et l’Ouest au sens propre, mais plutôt dans un sens figuré, plus général, de point de diversion et de point d’attaque.


Adaptation à l’airsoft :

Simulation, rapidité et agressivité

Le concept ici est encore la simulation. De la simulation simple, rapide à mettre en oeuvre et qu’on applique dès que possible :

  • on se dirige à droite, mais on passe à gauche
  • on court à découvert, et une fois hors vue on se cache
  • on fait mine de recharger, mais on est en mesure de tirer
  • on fait du bruit pour laisser d’autres passer ailleurs en toute discrétion.

Cette ruse implique des moyens pour faire face. En gros c’est comme au Poker : si vous bluffez, il vaut mieux avoir quelque chose qui tienne quand même la route.

Pour vous représenter le concept, imaginez une maison tenue par 3 adversaires. Vous attaquez avec votre trinôme. Il y a 2 points d’entrée. Devant et derrière. Vous simulez une attaque par devant pour rentrer par derrière. L’opération doit être rapide et agressive.

La ruse utilisée ici est presque grossière. Elle ne sert en réalité qu’à projeter un doute chez l’adversaire. Ce doute vous donnera quelques (micro)secondes pour prendre l’avantage si vous êtes assez rapide pour en profiter.

Par contre si vous avez 3 adversaires, et que vous faîtes la même manœuvre, et bien on imagine facilement que les risques de succès sont proches de zéro. Vous devez avoir les moyens de faire face à la situation. La simulation ne remplace pas un rapport de force défavorable, c’est juste le petit bonus qui peut vous donner la victoire.

La ruse est la clé de nombreux points de blocages. Et je pense que réussir une belle manœuvre ou un coup de main par la ruse vous procurera bien plus de joie que de bourriner comme un âne !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

05- Profiter de l’incendie pour voler

Published

on

By

 

 

5ème stratagème :

Profiter de l’incendie pour voler

Principe :

Exploite les difficultés de l’ennemi et tire parti d’opportunités au fur et à mesure de l’aggravation de la situation chaotique de l’adversaire. Saisis la chance d’obtenir un avantage quand l’ennemi traverse une crise majeure. La tenacité l’emporte sur la faiblesse, c’est une question de temps. Cette maxime signifie qu’on peut tirer avantage des déboires d’autrui pour lui causer du tort.

Une maison en flammes sombre dans le désordre et la confusion. Ainsi, un voleur peut en profiter pour la piller pendant que ses gardes sont occupés à combattre le feu. Lorsqu’on est en guerre, la maison en flammes est le symbole d’un pays qui est sur le déclin ou qui pour le moins souffre de troubles graves. Celui qui attaque un pays qui est dans cette situation obtiendra un bénéfice double au prix d’un demi-effort.

Cette stratégie recommande le principe quasi-universel de frapper les points faibles de l’ennemi et, en ce sens, elle se rapporte à plusieurs autres stratégies.

Source historique :

Les Chinois font référence à ce stratagème pour illustrer la façon dont la France dépêcha en août 1944 à Pékin l’ambassadeur extraordinaire Marie-Melchior-Joseph-Théodore de Lagrené pour obtenir un traitement de faveur reconnu par le traité de Huangpu.

Ce traité, rangé dans la catégorie des « traités inégaux » par la Chine, fut obtenu à la suite de la première guerre de l’Opium (1840-1842) qui avait laissé la Chine exsangue et permis aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne de signer de très avantageux « traités.inégaux ». Les Chinois d’aujourd’hui n’oublient pas que ces trois nations ont alors « profité de l’incendie pour voler »…


Adaptation à l’airsoft :

Frapper l’adversaire là où ça fait mal quand il va mal

Vous connaissez la loi de Murphy ? (#laloidel’emmerdementmaximum). Et bien c’est le moment d’en faire profiter l’adversaire, encore, et encore ! En gros si votre adversaire est en train de trébucher n’hésitez pas à le pousser pour être bien sûr qu’il tombe 🙂

Quelques exemples :

  • Vous commencez à faire une percée dans la ligne adverse, enfoncez-la si possible !
  • Votre adversaire a pour mission de transporter des éléments lourds ou encombrant, allez le chatouiller !
  • Votre adversaire est lourdement équipé (ou lourd tout court), soyez mobiles et physique !
  • Votre adversaire est fatigué, envoyez-lui des troupes fraîches !
  • Votre adversaire joue bêtement avec sa lampe de nuit, renvoyez-le jouer au Respawn !
  • Votre adversaire est bruyant et se faire bêtement remarque, faîtes-le taire !
  • Etc, etc

 

Si vous êtes aguerri, joueur, teigneux et endurci, profitez de ses faiblesses naturelles de vos adversaires : leur cycle biologique et les éléments météorologiques. Pour ça rien vous avez de nombreuses occasion dont il faut savoir profiter : la fatigue, la fin, le manque de sommeil, le froid, le vent, la pluie, et la chaleur. En Opé c’est immanquable ! Si vous anticiper bien la gestion de vos équipes par cycles, vous aurez des équipes fraîches prêtes à lancer dans l’action aux pires moments pour vos adversaires.

 

 

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

04- Attendre au repos que l’ennemi s’épuise

Published

on

By

4ème stratagème :

Attendre au repos que l’ennemi s’épuise

Principe :

Utilise la patience, préserve tes forces, et use l’ennemi. Amène l’ennemi dans une impasse sans même le combattre, car il est une loi universelle de la nature qui veut qu’un élément hyper-actif perde son énergie avec le temps, tandis qu’un élément passif pourra préserver et développer sa force.

En termes militaires, on doit éviter l’engagement avec un ennemi irrésistible jusqu’à ce que la force de celui-ci s’épuise dans l’excitation. Celui qui attaque a certes le choix de la bataille et l’avantage de l’initiative. Mais cette stratégie insiste sur les avantages de la défense. En prenant une position que l’attaquant ne peut contourner et en s’assurant de réserves suffisantes, le défenseur a l’opportunité de préserver ses forces en attendant que l’ennemi s’épuise jusqu’à avoir perdu sa supériorité.

C’est alors pour le défenseur le moment opportun pour contre-attaquer et l’emporter.

Ce stratagème s’applique également à la vie privée, où il convient d’occuper en permanence un ennemi, de lui causer un maximum de soucis, et d’attendre que la fatigue l’affaiblisse.

 

Source historique :

Mao Zedong écrivait en 1936 dans Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine : Si l’adversaire qui attaque nous est de beaucoup supérieur tant en quantité qu’en qualité, il n’y a qu’un moyen de modifier le rapport des forces : attendre qu’il se soit enfoncé profondément dans nos bases d’appui et qu’il étouffe sous le poids des difficultés qu’il y rencontre, de sorte que « les gros, ils en ont fait des maigres ; les maigres, ils en ont fait des cadavres ».


Adaptation à l’airsoft :

Se préserver pour libérer ses forces au moment opportun

Le concept ici est celui de la gestion de ses forces. Au sens de forces j’entends la force physique, votre énergie, mais aussi vos ressources. C’est à dire vos munitions, votre eau et nourriture, le nombre d’équipiers à disposition, etc.

Dans les 2 dernières heures d’une Opé nous nous sommes retrouvés à 1 contre 4. Face à nous un rouleau compresseur. Impossible de faire face vu le nombre. Nous avons donc pris possession de 3 bâtiments voisins non loin du dernier objectif pour assurer une dernière ligne de défense. Nous avons essuyé difficilement des assauts en continue pendant ces 2 dernières heures, mais sans lâcher. Et finalement, dans les derniers instants nous avons pu lancer une contre attaque dans les dernières minutes nous permettant d’accomplir notre dernière mission.

Sans cette stratégie, nos forces et notre motivation auraient eu raison des derniers joueurs de notre camp. Et nous n’aurions sans doute pas pu terminer cette opé.

Si l’adversaire est plus fort, n’abandonnez pas ! Adaptez-vous, usez-le ou laissez-le s’user jusqu’à profiter d’une opportunité !

 

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Rejoignez-nous sur Facebook

Explorer une thématique

Tendance

Copyright © 2012 Blog Airsoft Attitude - Pour nous contacter : blog.airsoftattitude@gmail.com