Connect with us

Astuces, Tactiques et Stratégies

Organiser une défense efficace en 4 points

Published

on

Si vous avez la chance de tomber sur une partie bien organisée avec des scénarios immersifs et un terrain sympa avec quelques infrastructures vous vous retrouvez certainement un jour ou l’autre à devoir établir une position sécurisée. Votre rôle sera alors de défendre votre position.

La plus grosse erreur serait-alors de tous vous entasser dans le trou / bunker / maison / fort à défendre et d’attendre que cela vienne. C’est pourquoi nous allons passer en revue les 4 points essentiels à mettre en place pour vous assurer une défense correcte !

image123-670x325

Rechercher le renseignement

On le dit assez régulièrement, le renseignement est un point clé qui rapidement vous donner l’avantage. Vous êtes en défense, et ça va fatalement vous tomber dessus. Le but est de savoir le plus rapidement possible à quelle sauce vous allez être mangé :

  • Combien d’adversaires vont arriver ?
  • Quel est leur équipement ?
  • Par où ils arrivent ?
  • Et quand ?

En fonction de la taille de votre équipe et de la zone à couvrir, n’hésitez pas à envoyer 1 à 4 opérateurs (soient en individuels, soit en binômes) à la pêche au renseignements. Prévoyez un quadrillage méthodique de la zone afin qu’ils ne se retrouvent pas tous à grenouiller au même endroit. Prévoyez également de les envoyez avant de placer vos hommes afin qu’ils ne soient pas en mesure de renseigner l’adversaire si ils étaient fait prisonniers. Enfin, prévoyez leur un chemin de replis et de s’identifier afin de ne pas les prendre pour cible à leur retour.

2012-10-13131036-1_zps74ab1646

Enfin, dernier avantage, si jamais vous étiez attaqué pendant l’absence de vos espions, ceux-ci pourront harceler l’adversaire par l’arrière. Ou bien vous servir pour une contre attaque coordonnée. Bref, que du bonus !

Positionner vos équipe intelligemment

La première règle a ne jamais oublier : “c’est le terrain qui commande. Du coup il n’y a pas de recette miracle qui fonctionne à tous les coups. Vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments :

  • votre situation : volume d’équipier et leur équipement
  • le terrain : les chemins et autres zones d’accès, les éléments de couvertures pour vos hommes et l’adversaire, etc

Le but est de déterminer quelles sont les zones dangereuses, et de les couvrir. Attention, plus votre équipe est réduite en nombre, plus il vous faudra resserrer le dispositif !

La couverture

Chaque équipier couvre une zone. Cette zone forme un angle de vision. Le principe est que chaque zone de couverture chevauche les zones de couverture de vos équipiers afin de laisser aucune zone sans surveillance. Votre rôle est de surveiller et de repérer tout trace de l’adversaire.

angle_triangle

 

Adoptez un angle aigu pour couvrir une zone à très haut risque : un passage étroit, un chemin, etc. La probabilité qu’un adversaire tente de passer par là est forte, votre attention doit être maximale !

Adopter un angle droit permet de garder un bon degré d’attention face à des environnements à risques ou l’adversaire pourra facilement se dissimuler : forêt, herbes hautes, zones de couvertures diverses en nombre.

L’angle obtus est à adopter sur les terrains à découvert qui laisse voir venir l’adversaire plus facilement de très loin. A défaut utilisez ce type d’angle si vous êtes trop peu nombreux pour couvrir la zone.

L’angle plat. Comment dire ? Si vous en êtes réduit là c’est que ça commence à sentir le sapin.

 

Se protéger

Se protéger ou se poster c’est se mettre à couvert de façon à éviter au maximum de prendre une bille. Mais vous devez aussi être dans la meilleure position pour avoir une visibilité maximale et être en mesure de tirer facilement et efficacement !

Tout est bon pour se protéger : un trou, un arbre, des obstacles, des bâtiments, etc. N’oubliez pas de réduite votre silhouette au maximum. N’oubliez pas ces quelques principes de base :

  • vous êtes moins visible allongé que debout.
  • vous êtes moins visible dans l’ombre qu’en plein soleil.
  • vous êtes moins visible immobile et silencieux qu’en train de vous promener en racontant votre vie.
  • vous êtes moins visible là ou on ne vous image pas plutôt que là ou on est certain de vous trouver (ex : dans le cadre d’une fenêtre)

3119141_f520

Adapter votre équipement à bon escient

Vous avez une réplique de soutien ?

Elles servent à bloquer l’adversaire, à l’empêcher d’avancer et de vous submerger et non pas à le toucher comment on le pense couramment. Prévoyez-lui une place dédiée en renfort et faîte en sorte que le gunner puisse être mobile et se déplacer de poste à poste sans s’exposer ! Privilégiez les rafales courtes afin d’économiser vos billes. Si l’adversaire bouge et s’expose : on rafale. Si l’adversaire se tasse et prépare à rusher : on le laisse faire jusqu’à ce qu’ils s’exposent suffisamment pour maximiser l’effet de votre tir !

Vous avez des snipers ? 

Eux c’est tout le contraire. Ils doivent être invisibles, et procéder selon l’adage : un tir – un out ! Il peut être assez judicieux de placer vos snipers en dehors de votre zone de défense. Si vous devez tenir un maison, ne les laissez pas dedans mais planquez les à l’extérieur. Le but est que l’adversaire se concentre sur votre maison et ses défenseurs qui eux vont tenter de les fixer et de les occuper. Pendant ce temps là vos snipers eux nettoient uns à uns les adversaires sans dévoiler leur présence.

Vous avez des mines ?

Placez-les à côté des obstacles qui pourraient servir à vos assaillants, et dans les zones que vous maîtrisez mal et qui seraient propices à un débordement adverse.

F7E2HERF02QU1AV.LARGE

Des patrouilles aléatoires

Si vous avez suffisamment d’opérateurs, il peut être intéressant de mettre en place des patrouilles. L’objectif est triple :

  • voir arriver l’adversaire avant qu’il n’arrive sur l’objectif
  • donner l’alerte au plus tôt et annuler l’effet de surprise
  • commencer à engager l’adversaire à distance de votre position à défendre.

Selon l’environnement (taille du terrain, de votre équipe, etc) vous pouvez tabler sur des patrouilles individuelles, de binômes ou de trinômes. Si la zone à couvrir est large privilégiez le nombre de patrouille plutôt que leur volume. En effet il vaut mieux 3 patrouilles d’un opérateur plutôt qu’une seule d’un trinôme. Plus vous quadrillez, plus vous avez de visibilité. C’est ça l’objectif !

 Bien évidemment il y a quelques astuces simples à mettre en place : 

  • patrouillez à couvert, sinon vous ne servirez très vite plus à rien !
  • faîtes des patrouilles aléatoires (chemin, distance, itinéraire, temps). Si vous faîtes toujours le même itinéraire de la même façon, les observateurs adverses vont très vite le comprendre et l’utilisez contre vous !
  • prévoyez un mot de passe, surtout de nuit ! Attention, un mot de passe basique peut être très rapidement utilisé contre vous. Question : Foudre. Réponse : Tonnerre. Il suffit de le dire une fois pour que le mot de passe ne serve plus à rien ! Pensez à d’autre formes de combinaison. Question : 7. Réponse : 3. Question : 1. Réponse : 9. (la clé c’est de faire 10). Soyez malins !
  • que vos défenseurs gardent à vu vos patrouilleurs. Si vos patrouilles sont éliminées, cela donnera l’alerte. Et pensez à vos snipers qui peuvent augmenter votre zone de patrouille tout en gardant un niveau de couverture acceptable.

Airsoft-Inside-juin-2011-0221

 

Mettre en place une équipe d’intervention légère (ELI)

Autant si votre défense est bien conçu et l’adversaire peu nombreux vous pourrez aisément le repérer, donner l’alerte et le contenir. Par contre, si il est un peu plus nombreux, rusé et aguerri (en bref si lui aussi il lit Airsoft Attitude) la partie risque d’être plus compliquée ! Et là, comme le disait ce cher Napoléon : “la meilleure défense c’est l’attaque”.

Prévoyez une équipe d’intervention légère et mobile. Celle-ci peut réagir de 2 façons différentes :

sut1

Comme nous l’avons indiqué précédemment, vous êtes en position défensive. Plus l’adversaire est loin de la position à défendre, mieux c’est ! Pour votre information une position défensive type maison, bunker, fort, etc est un véritable aimant à bille. Vous vous retrouvez très vite saturé par un nuage de bille qui vous oblige à baisser la tête. Du coup l’adversaire avance jusqu’à se retrouver sur la position. El là il est trop tard. Donc engagez l’adversaire à distance, et maintenez toujours cette fameuse distance !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Astuces, Tactiques et Stratégies

12- Emmener un mouton en passant

Published

on

By

12ème stratagème :

Emmener un mouton en passant

Principes :

Il faut savoir saisir toutes les occasions de s’enrichir : en gardant constamment ses sens en éveil, en étant prêt psychologiquement et en saisissant toute occasion qui vient à se présenter, quel que soit le lieu et le moment. Il faut savoir faire un bénéfice sans effort, tirer parti à bon escient de la négligence ou de l’incompétence de l’adversaire. On se souviendra que le mouton qui s’agenouille devant sa mère pour téter était dans la Chine ancienne le symbole de la piété filiale.

Tirer avantage du moindre défaut ; s’emparer du plus petit profit. Faire usage d’une erreur mineure de l’ennemi pour obtenir une victoire, même mineure. Dans un contexte militaire, le mouton représente en effet n’importe quelle faute inattendue de l’ennemi. De même que c’est le général en chef qui décide de “piller une maison en flammes”, c’est le plus souvent un général subordonné qui trouve le mouton et décide de “l’emmener de la main droite”. Il faut donc saisir toute chance de se renforcer et d’affaiblir l’ennemi, pour une victoire qui, comme certains coups aux échecs, peut décider de l’issue finale de la confrontation.

L’intérêt de ce stratagème n’est pas d’emmener spécifiquement un mouton, mais de développer une attitude d’ouverture permanente et globale à toute éventualité de bénéfice… y compris dans le cas où l’on y est pour rien.

Source historique :

Le Renmin Ribao s’insurgeait en 1984 contre les moutons “cueillis en passant”, jeunes cadres sans compétences ni envergure, promus à des postes élevés sans risque de faire de l’ombre à leur mentor.


Adaptation à l’airsoft :

Profiter de chaque opportunité

Loin des grandes stratégies élaborées et difficiles à mettre en oeuvre, ce concept valorise l’opportunité : attaquer ce qui est a portée, voler les informations sur lesquelles vous tombez, prenez une position défensive abandonnée, voler un véhicule ou un drapeau sans surveillance, bloquer la route à l’adversaire, etc.

Tirez partie de la négligence ou de l’incompétence de l’adversaire : si il parle, fait trop de bruit, se déplace à découvert, n’assure pas ses arrières ou allume sa lampe de nuit tant pis pour lui. Prenez ça comme une insulte à votre intelligence et renvoyez-le à son Respawn.

Le meilleur moyen de se renforcer régulièrement tout en affaiblissant l’adversaire est le renseignement ! Chaque information peut vous permettre de prendre le dessus à un moment donner, de prendre confiance, et d’appliquer une contrainte et votre force à ceux d’en face.

Chaque kill compte. Chaque bout de terrain compte. Chaque information compte . Chaque petit avantage compte.

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

Le sacrifice : mode d’emploi

C’est typiquement le concept du Kamikaze Japonais : faire plus de dégâts à l’adversaire que vous n’allez en subir. Vous devez donc être certain que si vous vous apprêtez à vous faire éliminer, ce sera pour éliminer plusieurs adversaires.

Published

on

By

Nous avions abordé le pourquoi du sacrifice à l’airsoft lors d’un précédent article .. voici la suite.

Se sacrifier pour faire un maximum de dégâts

C’est typiquement le concept du Kamikaze Japonais : faire plus de dégâts à l’adversaire que vous n’allez en subir. Vous devez donc être certain que si vous vous apprêtez à vous faire éliminer, ce sera pour éliminer au moins 2 adversaires en face.  Dans l’idée c’est ça, même si je trouve absurde l’idée d’être certain de perdre pour toucher seulement 2 adversaires !

Alors comment créer un maximum de dégâts chez l’adversaire ? 

  • En se constituant prisonnier en milieu clos avec une grenade dégoupillée sous ses vêtements qu’on laissera tomber au sol lors d’une fouille entouré d’un bon nombre de joueurs peu vigilants ?
  • En défense fixe derrière des protections adéquats ou correctement embusqué face à un bon groupe adverse qui saura vous détruire en 3 phases mais en payant le prix ?
  • En pénétrant avec une grenade de 40 mm dans une pièce pleine d’adversaires retranchés  ?

Se sacrifier pour limiter les dégâts

C’est souvent ce qu’on voit dans les films 🙂 “Vas-y court Maurice, je te couvre ! Et dit à ma femme que je l’aime !!” C’est naze on est d’accord, mais à l’airsoft ça s’applique parfaitement.

La question que je me pose tourne plutôt autour du choix du sacrifié. Comment procéder ? Alors soit un joueur annonce son sacrifice, soit le chef donne son ordre. Voici quelques pistes pour vous aider à choisir :

  • le serre-file, autrement dit celui qui est placé au bout d’une colonne lors d’un déplacement de troupe. Tout joueur désigné serre-file sait alors que lors d’un affrontement il doit se sacrifier si nécessaire. Comme ça c’est automatique et donc plus efficace !
  • le joueur qui est à court de munition et dont la capacité offensive est limitée. Charge à lui de se terrer et de ralentir la progression adverse.
  • le joueur le moins en forme physiquement. Personne en surpoids, asthmatique, uni-jambiste, ou toute personne qui a vraiment de très grosses difficultés à cavaler laisse les copains déguerpir au galop et retient l’adversaire tranquillement. Attention : je ne critique pas ces personnes !

C’est aussi le principe du garde ou de la sentinelle. Protéger un groupement ou une infrastructure, et a minima donner l’alerte quitte à se prendre une bille afin de garantir autant que possible la protection de ce qu’il devait garder.

Se sacrifier pour faire diversion

L’idée est de détourner l’attention et le regard de l’adversaire des mouvements et actions que votre groupe est en train d’opérer. Pour vous donner quelques exemples, un de vos équipiers peut attirer ceux d’en face afin de :

  • détourner les déplacements adverses vers une embuscade, une zone isolée, un cul de sac, loin des objectifs prioritaires, etc.
  • favoriser un mouvement de troupe allié en attirant la concentration des forces adverses vers des éléments isolés plutôt que sur le gros des troupes qui est alors libre de circuler librement sur le terrain.
  • attirer les forces adverses sans but réel (des fois casser toute logique mènera l’adversaire sur de fausses pistes).

Se sacrifier pour le Rôle Play

Le Rôle Play à son importance pour l’aspect immersif et le fun d’une partie. Si la nécessité l’oblige sacrifiez-vous !

  • en tant que prisonnier (ça m’est déjà arrivé, c’est terriblement frustrant mais c’est le jeu !). On se laisse capturer pour les scénaristiques du jeu..
  • en tant que blessé : on laisse son rôle de commandant ou combattant de côté pour devenir un blessé (voir un futur mort).

Se sacrifier pour l’accomplissement de la mission

La réussite de la mission prime sur le reste. Après tout, on est là pour atteindre nos objectifs et remporter la partie ?

  • Si votre mission est de protéger un VIP ; alors vous devez être prêt à prendre une bille pour le protéger.
  • Si votre mission est de faire exploser une bombe ; vous devez empêcher quiconque de l’approcher, même si vous êtes contre 10 !
  • Si votre mission est de ramener un objet, un document, une information ; alors vous devez pouvoir vous sacrifier pour être certain que l’objet, le document ou l’information soit ramené à bon port !
  • Etc, etc.

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

Se sacrifier à l’airsoft

Si on peut prendre tous les risques, et même se sacrifier, alors pourquoi ne pas adapter les techniques de combat ?

Published

on

By

On vous parle sans arrêt de tactiques et de stratégies opérationnelles que nous essayons d’adapter autant que possible au monde de l’airsoft. Aujourd’hui on innove et on va vous parler d’un thème inédit dont personne ne parle et qui pourtant et totalement adapté à l’airsoft.

Le sacrifice !

L’airsoft est loisir. On utilise des petites billes de 6 mm en plastique et c’est non létal ! Donc, sauf accident extraordinaire vous ne devriez ni être blessé, ni mourir en jouant. La plus grande pénalité est d’être touché, et de se taper un aller-retour à pied au respawn. Avouez que c’est pas très méchant comme sanction. En vrai, en conditions réelles, la sanction du feu c’est une blessure ou la mort par balle (ou autre joyeuseté de l’armement). Forcément cela change tout je ne vous apprends rien.

Donc si on ne peut pas mourir, on peut se permettre d’appréhender le risque différemment.  Ce qui influe sur le comportement, et notamment la prise de risque maximum en allant jusqu’au sacrifice !

Alors si on peut prendre tous les risques, et même se sacrifier, alors pourquoi ne pas adapter quelques techniques spécifiquement adaptées au don de soi aux billes ennemies ? 🙂

L’esprit d’équipe

La notion de sacrifice se fera toujours au bénéfice de l’équipe. Il faut donc avoir cet esprit de groupe qui vous permettra de perdre individuellement pour offrir une chance à vos équipiers et alliés de poursuivre la mission et la partie. Ce n’est pas donné à tout le monde de réfléchir comme ça.

La première étape est donc de savoir avec qui vous jouez. Certaines équipes sont parfois constituées de personnes assez égocentriques. Ce genre de personnes qui sont les meilleures, veulent tout gagner et ne jamais perdre… vous voyez le genre ? Avec de telles équipes à vos côtés vous pouvez oublier ce type de stratégies ; ce sera chacun pour sa peau.

N’hésitez pas après avoir lu cet article à en parler à vos camarades et à réfléchir ensemble aux options de sacrifices qui peuvent s’offrir à vous. N’hésitez pas à revenir en commentaire nous dire ce que vous en pensez et ce que vous avez essayé de mettre en place de votre côté ! Votre avis compte !!

Prochainement nous vous donnerons quelques petites idées sur comment se sacrifier efficacement (je n’aurai jamais cru écrire ça un jour tiens…)

Voir aussi notre article sur ce stratagème : 11- Le prunier sèche à la place du pêcher 

Continue Reading

Tendance

Copyright © 2012 Blog Airsoft Attitude - Pour nous contacter : blog.airsoftattitude@gmail.com