Connect with us

Astuces, Tactiques et Stratégies

Organiser une défense efficace en 4 points

Published

on

Si vous avez la chance de tomber sur une partie bien organisée avec des scénarios immersifs et un terrain sympa avec quelques infrastructures vous vous retrouvez certainement un jour ou l’autre à devoir établir une position sécurisée. Votre rôle sera alors de défendre votre position.

La plus grosse erreur serait-alors de tous vous entasser dans le trou / bunker / maison / fort à défendre et d’attendre que cela vienne. C’est pourquoi nous allons passer en revue les 4 points essentiels à mettre en place pour vous assurer une défense correcte !

image123-670x325

Rechercher le renseignement

On le dit assez régulièrement, le renseignement est un point clé qui rapidement vous donner l’avantage. Vous êtes en défense, et ça va fatalement vous tomber dessus. Le but est de savoir le plus rapidement possible à quelle sauce vous allez être mangé :

  • Combien d’adversaires vont arriver ?
  • Quel est leur équipement ?
  • Par où ils arrivent ?
  • Et quand ?

En fonction de la taille de votre équipe et de la zone à couvrir, n’hésitez pas à envoyer 1 à 4 opérateurs (soient en individuels, soit en binômes) à la pêche au renseignements. Prévoyez un quadrillage méthodique de la zone afin qu’ils ne se retrouvent pas tous à grenouiller au même endroit. Prévoyez également de les envoyez avant de placer vos hommes afin qu’ils ne soient pas en mesure de renseigner l’adversaire si ils étaient fait prisonniers. Enfin, prévoyez leur un chemin de replis et de s’identifier afin de ne pas les prendre pour cible à leur retour.

2012-10-13131036-1_zps74ab1646

Enfin, dernier avantage, si jamais vous étiez attaqué pendant l’absence de vos espions, ceux-ci pourront harceler l’adversaire par l’arrière. Ou bien vous servir pour une contre attaque coordonnée. Bref, que du bonus !

Positionner vos équipe intelligemment

La première règle a ne jamais oublier : “c’est le terrain qui commande. Du coup il n’y a pas de recette miracle qui fonctionne à tous les coups. Vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments :

  • votre situation : volume d’équipier et leur équipement
  • le terrain : les chemins et autres zones d’accès, les éléments de couvertures pour vos hommes et l’adversaire, etc

Le but est de déterminer quelles sont les zones dangereuses, et de les couvrir. Attention, plus votre équipe est réduite en nombre, plus il vous faudra resserrer le dispositif !

La couverture

Chaque équipier couvre une zone. Cette zone forme un angle de vision. Le principe est que chaque zone de couverture chevauche les zones de couverture de vos équipiers afin de laisser aucune zone sans surveillance. Votre rôle est de surveiller et de repérer tout trace de l’adversaire.

angle_triangle

 

Adoptez un angle aigu pour couvrir une zone à très haut risque : un passage étroit, un chemin, etc. La probabilité qu’un adversaire tente de passer par là est forte, votre attention doit être maximale !

Adopter un angle droit permet de garder un bon degré d’attention face à des environnements à risques ou l’adversaire pourra facilement se dissimuler : forêt, herbes hautes, zones de couvertures diverses en nombre.

L’angle obtus est à adopter sur les terrains à découvert qui laisse voir venir l’adversaire plus facilement de très loin. A défaut utilisez ce type d’angle si vous êtes trop peu nombreux pour couvrir la zone.

L’angle plat. Comment dire ? Si vous en êtes réduit là c’est que ça commence à sentir le sapin.

 

Se protéger

Se protéger ou se poster c’est se mettre à couvert de façon à éviter au maximum de prendre une bille. Mais vous devez aussi être dans la meilleure position pour avoir une visibilité maximale et être en mesure de tirer facilement et efficacement !

Tout est bon pour se protéger : un trou, un arbre, des obstacles, des bâtiments, etc. N’oubliez pas de réduite votre silhouette au maximum. N’oubliez pas ces quelques principes de base :

  • vous êtes moins visible allongé que debout.
  • vous êtes moins visible dans l’ombre qu’en plein soleil.
  • vous êtes moins visible immobile et silencieux qu’en train de vous promener en racontant votre vie.
  • vous êtes moins visible là ou on ne vous image pas plutôt que là ou on est certain de vous trouver (ex : dans le cadre d’une fenêtre)

3119141_f520

Adapter votre équipement à bon escient

Vous avez une réplique de soutien ?

Elles servent à bloquer l’adversaire, à l’empêcher d’avancer et de vous submerger et non pas à le toucher comment on le pense couramment. Prévoyez-lui une place dédiée en renfort et faîte en sorte que le gunner puisse être mobile et se déplacer de poste à poste sans s’exposer ! Privilégiez les rafales courtes afin d’économiser vos billes. Si l’adversaire bouge et s’expose : on rafale. Si l’adversaire se tasse et prépare à rusher : on le laisse faire jusqu’à ce qu’ils s’exposent suffisamment pour maximiser l’effet de votre tir !

Vous avez des snipers ? 

Eux c’est tout le contraire. Ils doivent être invisibles, et procéder selon l’adage : un tir – un out ! Il peut être assez judicieux de placer vos snipers en dehors de votre zone de défense. Si vous devez tenir un maison, ne les laissez pas dedans mais planquez les à l’extérieur. Le but est que l’adversaire se concentre sur votre maison et ses défenseurs qui eux vont tenter de les fixer et de les occuper. Pendant ce temps là vos snipers eux nettoient uns à uns les adversaires sans dévoiler leur présence.

Vous avez des mines ?

Placez-les à côté des obstacles qui pourraient servir à vos assaillants, et dans les zones que vous maîtrisez mal et qui seraient propices à un débordement adverse.

F7E2HERF02QU1AV.LARGE

Des patrouilles aléatoires

Si vous avez suffisamment d’opérateurs, il peut être intéressant de mettre en place des patrouilles. L’objectif est triple :

  • voir arriver l’adversaire avant qu’il n’arrive sur l’objectif
  • donner l’alerte au plus tôt et annuler l’effet de surprise
  • commencer à engager l’adversaire à distance de votre position à défendre.

Selon l’environnement (taille du terrain, de votre équipe, etc) vous pouvez tabler sur des patrouilles individuelles, de binômes ou de trinômes. Si la zone à couvrir est large privilégiez le nombre de patrouille plutôt que leur volume. En effet il vaut mieux 3 patrouilles d’un opérateur plutôt qu’une seule d’un trinôme. Plus vous quadrillez, plus vous avez de visibilité. C’est ça l’objectif !

 Bien évidemment il y a quelques astuces simples à mettre en place : 

  • patrouillez à couvert, sinon vous ne servirez très vite plus à rien !
  • faîtes des patrouilles aléatoires (chemin, distance, itinéraire, temps). Si vous faîtes toujours le même itinéraire de la même façon, les observateurs adverses vont très vite le comprendre et l’utilisez contre vous !
  • prévoyez un mot de passe, surtout de nuit ! Attention, un mot de passe basique peut être très rapidement utilisé contre vous. Question : Foudre. Réponse : Tonnerre. Il suffit de le dire une fois pour que le mot de passe ne serve plus à rien ! Pensez à d’autre formes de combinaison. Question : 7. Réponse : 3. Question : 1. Réponse : 9. (la clé c’est de faire 10). Soyez malins !
  • que vos défenseurs gardent à vu vos patrouilleurs. Si vos patrouilles sont éliminées, cela donnera l’alerte. Et pensez à vos snipers qui peuvent augmenter votre zone de patrouille tout en gardant un niveau de couverture acceptable.

Airsoft-Inside-juin-2011-0221

 

Mettre en place une équipe d’intervention légère (ELI)

Autant si votre défense est bien conçu et l’adversaire peu nombreux vous pourrez aisément le repérer, donner l’alerte et le contenir. Par contre, si il est un peu plus nombreux, rusé et aguerri (en bref si lui aussi il lit Airsoft Attitude) la partie risque d’être plus compliquée ! Et là, comme le disait ce cher Napoléon : “la meilleure défense c’est l’attaque”.

Prévoyez une équipe d’intervention légère et mobile. Celle-ci peut réagir de 2 façons différentes :

sut1

Comme nous l’avons indiqué précédemment, vous êtes en position défensive. Plus l’adversaire est loin de la position à défendre, mieux c’est ! Pour votre information une position défensive type maison, bunker, fort, etc est un véritable aimant à bille. Vous vous retrouvez très vite saturé par un nuage de bille qui vous oblige à baisser la tête. Du coup l’adversaire avance jusqu’à se retrouver sur la position. El là il est trop tard. Donc engagez l’adversaire à distance, et maintenez toujours cette fameuse distance !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Astuces, Tactiques et Stratégies

01- Traverser la mer sans que l’Empereur le sache

Published

on

By

 

1er stratagème :

Traverser la mer sans que l’Empereur le sache

 

Principe :

Les ruses secrètes ne sont pas incompatibles avec les actions ouvertes aux vues de l’adversaire si celles-ci englobe une action cachée. Le plus visible dissimule le plus grand des secrets. Ceux qui prennent trop de précautions sont susceptibles de ne plus être sur leur garde. Or, les actions familières ou trop voyantes n’éveillent pas, a priori, la suspicion.

Source historique :

Cette idée est issue de l’histoire d’un ingénieux général des Tang, qui mit au point une méthode pour transporter l’Empereur sain et sauf sur la mer sans que leurs ennemis ne le sachent. Il considérait que chaque manœuvre militaire a deux aspects : le mouvement apparent et l’intention cachée. En dissimulant les deux, on peut prendre l’ennemi complètement par surprise, mais c’est bien plus difficile à mettre en œuvre. Dans la plupart des cas, maintenir l’ennemi dans une totale ignorance de nos opérations est plus délicat que de « traverser la mer sans que l’Empereur le sache ». L’alternative est de pousser l’ennemi à négliger ou mal interpréter nos intentions.

 


Adaptation à l’airsoft :

Tromper l’adversaire avec des actions prévisibles

L’idée est bien d’afficher une certaine vulnérabilité alors qu’en réalité nous sommes prêts à passer à l’action et prendre l’adversaire par surprise. Alors soyez malin ! Personnellement j’imagine déjà plusieurs manœuvres possibles :

La patrouille :

Mettre en place une patrouille : légère (un trinôme), plutôt décontractée, bien visible en milieux de piste, à allure lente. Cela semble une cible facile et à la portée de n’importe quel groupe adverse. Il faut pouvoir donner l’illusion de la facilité pour bien appâter votre adversaire.

En parallèle, faire évoluer des petits groupes de soutien en binôme sur un plus large périmètre comprenant des snipers pour une vision longue distance, des appuis lourds, et des joueurs très mobiles et équipés en mode assaut. Des petits binômes bien éparpillés seront plus discrets qu’un groupe, plus mobiles, et permettront une prise en tenaille rapide et terriblement efficace de la force adverse.

Astuces : la patrouille risque de subir des dégâts. Donc gardez un espace très important entre chaque jouer. Avec un peu de chance, si l’embuscade est mal ficelé et que votre soutien est réactif vous pouvez ne perdre que l’homme de tête.

 

En position défensive :

Vous avez une position fixe à défendre (drapeau, bâtiment, etc). Même principe : placez des éléments visibles, à l’apparence tranquille les mains dans les poches en train de bavarder. Garder des éléments bien camouflés et planquer, avec du soutien lourd et des éléments de protection pour assurer la défense du point au cas ou les éléments visibles se feraient éliminer rapidement. En parallèle vous aurez des binômes d’assaut terrés bien en dehors de votre dispositif et à bonne distance (environ 100 mètres). Silencieux et bien planqués afin de leur couper toute possibilité de retraite. Essayez donc de les placer de façon à pouvoir les prendre entre 2 feux : par devant et par derrière.

Lorsque vos adversaires vont attaquer, votre défense qui était cachée répliquera immédiatement avec du soutien lourd de façon a désengager les joueurs qui servaient d’appât. De cette façon je vous promets que les joueurs d’en face risquent fort d’être très surpris, un peu désorientés et qu’ils mettront quelques secondes à se demander quoi faire. Pendant ce temps là vos binômes de contre attaque auront l’occasion de se positionner correctement et tranquillement pour les cueillir. Pour eux ça va être du tir au pigeon !

Astuce : pour vos appât, camouflez des boucliez de protection à leurs pieds afin qu’ils puissent immédiatement se mettre à couvert.

En position offensive :

Vous avez la possibilité d’engager un groupe adverse. Le problème c’est qu’ils sont sur leurs gardes. Alors engagez les avec un trinôme ou un binôme à bonne distance et battez-en retraite. Le but n’est pas de toucher, mais de se faire repérer et prendre en chasse. Soyez visible, bruyant, un peu balourd et maladroit et ne semez pas trop vite vos assaillants.

Dans l’intervalle, des binômes bien camouflés seront en position fixe sur votre chemin de remplis afin de prendre en embuscade tous ceux qui auront eu tort de vous courir après. Rapide et efficace !!

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

27 stratagèmes chinois adaptés à l’airsoft

Published

on

By

Voici le premier article d’une série qui sera totalement dédiée à la stratégie. Pour cela nous allons nous appuyer sur des théorèmes et stratagèmes ou stratégies issus d’œuvres chinoises tel que  L’Art de la Guerre qui est sans doute le plus ancien traité de théorie militaire du monde. Son auteur, Sun Tzu, est un contemporain de Confucius (vers 551-479 av J-C.)

 

Les 36 stratagèmes est un traité chinois de stratégie qui décrit les ruses et les méthodes qui peuvent être utilisées pour l’emporter sur un adversaire. Le traité a probablement été écrit au cours de la dynastie Ming (1366 à 1610). Ces ruses et ces stratagèmes s’appliquent aussi aux stratégies de combat liées à l’Airsoft. Ils permettent de faire face à de très nombreuses situations conflictuelles et de l’emporter sur l’adversaire jusque dans les affrontement qui s’avéraient déjà perdus.

L’objectif sera ici de vous présenter 27 des 36 stratagèmes originels (les 9 stratagèmes restant ne s’appliquant pas ou très difficilement au contexte de l’airsoft). Chaque article de cette série sera découpé en 3 parties :

  1. un résumé du stratagème,
  2. une transcription sur un fait historique réel,
  3. une adaptation possible en airsoft.

J’avais vraiment envie de vous proposer quelque chose de différent. Ce sont donc des articles assez novateurs sur le principe et qui je l’espère vous amèneront à réfléchir sur d’autres aspects de l’airsoft et du combat au sens large. Car je trouve dommage de cloisonner cette activité à une confrontation avec des équipes relativement équilibrés (en matériel et en nombre) à iso objectifs (capture de drapeaux par exemple). Ca manque de réalisme, ça manque d’intérêt, d’excitation ..

Vous pourrez ainsi réfléchir tranquillement à toutes les ruses et autres fourberies qui vous permettront de contourner les rapports de force classiques que l’on retrouve bien trop souvent en partie. Ainsi vous aurez l’occasion de réfléchir à d’autres moyens et attitudes permettant de recalibrer le rapport de force à votre avantage.

Cette série de réflexions sera publié périodiquement tous les 15 jours chaque dimanche. Comme précisé c’est une série expérimentale et on espère que vous serez nombreux à réagir dans les commentaires 🙂

Programme prévisionnel des publications

  1. Traverser la mer sans que l’Empereur le sache
  2. Assiéger Wei pour secourir Zhao
  3. Tuer avec un couteau d’emprunt
  4. Attendre au repos que l’ennemi s’épuise
  5. Profiter de l’incendie pour voler
  6. Bruit à l’Est, attaque à l’Ouest
  7. Créer quelque chose à partir de rien
  8. Marcher secrètement vers Chencang
  9. Regarder le feu depuis la rive opposée
  10. Dissimuler une épée sous un sourire
  11. Le prunier sèche à la place du pêcher
  12. Emmener un mouton en passant
  13. Battre l’herbe pour faire peur au serpent
  14. Emprunter un cadavre pour le retour de l’âme
  15. Attirer le tigre hors de la montagne
  16. Pour capturer, commence par lâcher
  17. Jeter une brique pour gagner du jade
  18. Pour neutraliser des bandits, d’abord capturer leur chef
  19. Retirer le bois de sous le chaudron
  20. Troubler l’eau pour prendre le poisson
  21. La cigale dorée quitte sa mue
  22. Fermer la porte pour capturer les voleurs
  23. S’allier au loin pour attaquer ses proches
  24. Faire semblant d’emprunter un chemin pour attaquer Guo
  25. Voler les poutres, échanger les piliers
  26. Désigner le mûrier pour sermonner le sophora
  27. Faire l’idiot mais pas le fouLogo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

Préparer sa mission

Published

on

By

En tant qu’ancien orga pro, j’ai eu l’occasion d’observer chaque weekend les joueurs et le déroulement d’une partie. Et je peux vous assurer que dans la très grande majorité des cas c’est le même constat concernant le déroulement d’une partie :

  • je prépare la mission,
  • je l’explique aux joueurs lors du briefing,
  • je lance le début de partie,
  • et là … improvisation totale de la part des joueurs ! Tout le monde part dans tout les sens sans plan de bataille. C’est le bordel général, tout le monde fonce au petit bonheur la chance. On verra bien ce qu’il se passera.

Pourquoi préparer son plan de bataille ?

  • Pour éviter de se faire poutrer bêtement et trop rapidement
  • Pour faire fonctionner sa cervelle (et si vous êtes là à lire ces lignes je pense que vous faîtes parti de ces joueurs qui aiment la stratégie et la tactique).
  • Pour faire une belle partie plus que de beaux frags au petit bonheur la chance

A retenir :

La simplicité fonctionne à tous les coups ! Alors vous n’avez que 2 choses à vous rappeler :

« La préparation prime l’action »
« Pas un pas sans appuis »

N.B : Petit rappel sur les progressions tactiques en appui mutuel.

 

 Méthodologie de préparation

Où ?

Dans votre avant-poste, votre safe-zone, sur le terrain, bref dans un lieu sécurisé OU à sécuriser. Car le but est de pouvoir expliquer les choses calmement afin d’être sûr et certains qu’elles soient bien comprises par tous. Si vous faîtes votre briefing à vos bonhommes dans votre tranchée sous les billes adversaires ça ne fonctionnera pas 🙂

Quand :

En début de partie, pour une préparation globale.

Au dernier moment, pour avoir toutes les informations possibles et éviter le dernier accro.

Comment ?

Si l’on vous a confié une mission lors d’une partie pour votre équipe, vous devrez commencer en tant que chef de groupe à rassembler vos hommes pour attribuer les rôles, ensuite définir les règles de com, de feu, recouper les renseignements obtenus afin de réaliser la mission dans la meilleure façon possible (il n’y a pas de bonne situation, il n’y a que des moins bonnes que d’autres).

Attribuer les rôles :

Si votre équipe est suffisamment composée de personnels, équipés et prêt au combat, vous pouvez alors attribuer des rôles (suivant le scénario de la mission évidemment) :

Pour vous aider consulter cet article : comment structurer votre équipe.

Et si vous êtes en nombre réduit : comment évoluer en trinôme.

Règles de communication :

« L’arme qui unie les Armes »

Il est très important que en amont du camp, le grand chef, le général ou le commandant dans la plupart des scénarii, connaisse un minimum son travail et distribue des canaux aux chefs de teams qui elles mêmes redistribuent aux chefs de groupes. Cela évite que 36 000 mecs discutent et parasitent les fréquences radios.

Donc à l’échelle de groupe, c’est le chef qui dicte les règles de com (protocoles, indicatifs, ordres etc.)

Règles d’engagement :

A définir en fonction du scénario et de la situation.

C’est une étape trop souvent oubliée. Pour la plupart des joueurs, après tout, nous sommes là pour tirer sur tout ce qui bouge (amis, ennemis, PNJ).

Cependant, en cas d’infiltration, d’exfiltration, de prise de contact avec un PNJ ou autre il serait peut être bon de se retenir d’appuyer sur sa queue de détente comme un dingo ..

Renseignements :

Très important ! Petit rappel avec cette initiation au renseignement.

Suivant le travail de la section employée pour ce rôle (donc compétente, c’est mieux) vous obtiendrez de la part de « l’état-major » les renseignements nécessaires pour votre mission :

  • Nombre pax
  • Attitude
  • Lieux
  • Equipement
  • Accès / Sortie
  • Environnements

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Rejoignez-nous sur Facebook

Explorer une thématique

Tendance

Copyright © 2012 Blog Airsoft Attitude - Pour nous contacter : blog.airsoftattitude@gmail.com