Connect with us

Tribune libre

Mon Feedback de l’Opération Shield Of Illusion

Published

on

Feedback très personnel sur l’Opération Shiel Of Illusion, réalisé sur BloodBank du 27 au 28 juin.

DSC_0022-625x200

Pour info, je souhaite mettre en avant les bonnes et mauvaises choses que j’ai pu voir tout en restant en rapport avec ce qui nous, nous intéresse sur Airsoft Attitude : la tactique, la stratégies, et les actions de groupe. Je ne traiterai pas de l’organisation, des missions en général, ou de la tenue des événements (qui globalement sont tous positifs). Bref, mon objectif est d’aider tout ceux qui seraient intéressés par ce type d’Opé à se préparer convenablement, à identifier les bonnes pratiques et à éviter les petits pièges.

J’en profite quand même pour féliciter quand même l’investissement et la prestation de Vicieux. Réaction à chaud avec un Kamikaze … Question Rôle Play : 20/20 !

11058112_10205855687225656_740761979574963195_n

Ma place, mon rôle :

Le samedi, j’ai été chargé d’une mission de renseignement en autonomie, puis de relayer les communication radios entre les Squads et le commandement FCU ainsi que de coordonner sur le terrain les actions inter-squads.

La nuit et le dimanche, le commandant a été abattu par une grosse gastro, je reprends donc le Lead directement sur le terrain.

Équipement :

  • 2 radios (une FCU – une canal Orga)
  • 1 PA (Glock) + 2 chargeurs
  • 1 map + 1 carnet + 1 stylo

11012168_10205868315141346_8704100312079037906_n

Ma place :

  • Toujours sur le terrain.
  • Proche du respawn lors des débuts de parties (samedi soir et dimanche matin) afin de relancer les équipes qui ont réalisé leur mission ou qui ont été éliminées.
  • Au contact au milieu des troupes pour coordonner les grosses missions nécessitant une mobilisation générale de plusieurs Squads FCU.

1962684_1153825834633357_2237173471558525229_n

Attitude :

  • Non combattant (5 billes tirées pour me défendre – 3 US touchés – 2 Zombis neutralisés)
  • Toujours dans le rôle de coordination / commandement.

BloodBank spawn simple copie

Les grosses erreurs ou fautes d’attitude

Les Walkers : ce que j’appelle les Walkers sont les gens qui se baladent littéralement sur le terrain. Ils jouent, mais se comportent comme des promeneurs. Ils nuisent complètement à l’aspect immersif du jeu.

Les déplacements lors des phases nocturnes : un certain nombre de joueurs et d’équipes sont excessivement bruyant la nuit. Or dans l’obscurité il se trouve que les sons portent beaucoup plus. Et en plus de faire autant de bruit qu’un troupeau de bison, une bonne partie ne peuvent se déplacer sans allumer leurs lampes. Honnêtement, en extérieur on y voyait parfaitement, et donc seuls certaines pièces, caves, ou passages à risques nécessitaient un peu de lumière. Personnellement je n’ai allumé que ma lampe rouge frontal, et ça allait très bien ! Après concernant le combat nocturne avec la lumière je ne dis rien. Ça sert aussi à ça.

En clair, le combat de nuit semble avoir été une découverte pour un certain volume des joueurs.

 Les déplacements en phases diurnes: j’ai traversé la carte de part en part tout seul tout le samedi. Je me poste, j’observe, je me déplace tranquillement en dehors des chemins via les zones d’ombres jusqu’à une position à couvert. Beaucoup de joueurs n’empruntent que les chemins, se postent au soleil, parlent à voix haute. Bref, gros problèmes de discrétion.

L’hydratation : il a fait un peu chaud ce week end. Et heureusement que l’Organisation a été très prévoyante en dispatchant de nombreuses bouteilles d’eau sur tout le terrain. Beaucoup de joueurs font du combat et de ne s’hydratent pas, de jour comme de nuit. On peut se priver de sommeil, de nourriture et fonctionner relativement correctement, mais l’eau c’est vital. J’ai personnellement très peu mangé et très peu dormis, mais j’ai descendu 5 litres d’eau du samedi matin au dimanche fin d’après midi. Avoir de l’eau sur soi c’est la base !

L’endurance et la motivation : quelque soit les camps, les effectifs ont été divisés par 2 au bout de 5 à 6 heures de jeux environ. Que ce soit le samedi, la nuit ou le dimanche. Une Opé nécessite légèrement plus d’endurance qu’une dominicale. Et la motivation est un point clé pour avancer et continuer les missions. C’est aussi la raison pour laquelle à partir de ces moments là je passais d’un commandement distant, à un regroupement des Squads que j’accompagnais directement sur les objectifs afin de les motiver.

Faut pas se laisser mourir comme ça …

11709495_10205854923846572_1684472271204253768_n

Ce que j’ai aimé voir

Le renseignement : lors d’une mission ou notre camp devait défendre, une demoiselle à extrêmement bien réagit en se cachant à un carrefour aux abords d’une route principale que la quasi totalité des forces adverses a emprunté pour attaquer. Nous savions donc systématiquement combien d’adversaires arrivaient, par quel chemin, si il y avait des snipers ou du soutien et tout ça 4 min avant leur arrivé.

Et pour l’anecdote, un ennemi à même marché sur la dame, de jour, sans la voir. Mes respects !

On ne parlera pas de l’infiltration à 50 mètres puis à 20 mètres du QG adverse 😉

11144071_10205868316501380_6031334596749134743_n

La discipline : autant les Squads avaient une liberté d’action totale pour mener à bien leurs objectifs, autant concernant les actions globales celles-ci ont du apprendre à fonctionner dans une logique de groupe. Et j’ai été étonnamment surpris, notamment lors de la dernière mission, de réussir à tenir Bank Blanche pendant 45 min, puis de s’exfiltrer avec une trentaine de joueurs ni vu ni connu afin de faire mouvement vers le village que nous avons pris et tenu pendant une heure. Sans la discipline de chacune des 4 Squads qui restaient, nous n’aurions jamais tenu face aux assauts répétés. Les Squads Leader ont bien compris ce que je leur demandais, et on très bien géré leur équipe. Quand une quarantaine de joueurs qui avaient pourtant un niveau tous différents arrivent à coopérer à ce niveau c’est juste magique et terriblement efficace !

La communication : comme je l’ai indiqué plus haut la communication a été le point clé qui nous a permis de mener à bien la plupart de nos missions et de réagir aux imprévus. Nous avons réussit a réarticuler notre dispositifs dans des situations compliquées comme lors de l’attaque des Zombies sur une Squad isolée qui a su nous ramener un groupe d’assaillant jusqu’à l’étage ou 2 Squads étaient arrivés en renfort pour leur tendre une embuscade. Arrivé là nous avons nettoyé Bank Rouge avec une Squad par étage en un temps record et avons même fait une dizaine de prisonniers zombis. Dans notre extrême générosité nous les avons relâchés aux portes du QG adverse.

Si je devais être relativement impartial et en faisant de grosses généralités, je dirais que dans l’ensemble notre camp été doté de moins de “moyens logistiques”, et qu’une bonne partie de nos joueurs n’avaient pas de matériel aussi “sophistiqué” que nos adversaires. Néanmoins, je pense que dans une certaine mesure notre camp a su jouer de façon collective avec des actions synchronisées à plusieurs Squad. Cela nous a permis de porter de récolter du renseignement, de porter de nombreux appuis qui nous évité quelques mésaventures, de défendre efficacement et de lancer des actions offensives ciblées.

1280x720-dg8

 

Ce que je retiens à mon niveau

Sans rentrer dans les détails sur les missions (plus de 200), j’ai constaté à mon niveau qu’elles étaient de 2 types :

  • les missions pouvant être réalisées par une Squad
  • les missions nécessitant plusieurs Squads

Et de fait, après quelques heures de jeu je me rends compte que je me retrouve avec 50% de mes effectifs qui sont capables de faire des actions coordonnées avec d’autres équipes, et l’autre moitié qui ne l’est pas et qui se concentre sur les objectifs qui lui ont été confiés.

Pour moi, quelles étaient les meilleures équipes à l’OP ?

Tout simplement celles dotées de moyens Radios efficaces et ayant une capacité à communiquer clairement sur leur positon, leur situation, sur les activités adverses, leur destination, etc, etc.  Et en général ces Squads étaient toutes gérée par un Squad Leader identifié qui assumait la bonne marche du groupe.

Je ne sais pas si la Squad A était meilleure techniquement que la X, Y ou Z. Mais je sais que très rapidement les Squads qui étaient régulièrement en contact Radio avec le Commandement était devenues très rapidement indispensables à la bonne marche des actions FCU.

On repère vite les rares groupes composés d’anciens professionnels (ou professionnels encore en activité) par apport aux autres équipes. Forcément ils ont reçu une instruction poussée et on pratiqué les fondamentaux pendant des années. Ils ont naturellement développés des réflexes et font les choses naturellement. Ils n’ont aucun mérite mais ça se voit de suite.

Ce qui est très intéressant c’est lorsque des joueurs qui ne sont pas habitués à jouer à ce niveau là viennent s’intégrer à une manœuvre de groupe ou justement il y a un noyaux de très bons joueurs qui ont les bons réflexes et les bonnes attitudes. Et alors ils se mettent alors à jouer à l’imitation et apprennent énormément en un temps records ! C’est juste formidable.

 

Pour moi la clé c’est de responsabiliser les joueurs.

J’ai remarqué que quelques soit le joueur, lorsque tu lui donnais un ordre, un action à faire, une mission, si tu lui expliquais qu’elle était la portée de son rôle alors bien souvent il était plus motivé.

Si je dis à la Squad X d’aller dans telle maison. Elle ira sans doute, mais sans savoir pourquoi. Et du coup elle ne fera pas ce qu’on pourrait attendre d’elle. Dites à la même Squad d’aller dans cette maison pour faire tampon avec l’adversaire pour permettre à un VIP de s’extraire d’une autre position, ou bien de faire un appuis pour permettre à une autre Squad d’attaquer une autre position et là ils vont se sentir responsabiliser. Ils font faire une action simple, en sachant pourquoi.

Pour la plupart de mes Squads je leur donnais donc un objectif, en expliquant ce que ça allait nous permettre de gagner, ou qui ça allait aider, et ce qu’ils se passerait si ils n’y arrivaient pas. Et là ça marchait beaucoup, beaucoup mieux !

Cette Opé restera un bon souvenirs. J’espère pouvoir reprendre ce type de commandement à l’avenir car c’est vraiment très intéressant de jouer de cette façon là.

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading
Advertisement
7 Comments

7 Comments

  1. Dim

    29/06/2015 at 20:44

    Je suis bien d’accord avec tout les points, dans les problèmes rencontrer le plus chiant c’était les lampes et le bruit la nuit, et la communication .

    De bons conseille a prendre !

    • Hugues

      29/06/2015 at 20:55

      Malgré ça le groupe a bien réagit. C’était vraiment top !

    • Hugues

      30/06/2015 at 09:52

      On va tenter de sortir un tuto sur la communication et la gestion d’équipe 😉

  2. DoluX

    29/06/2015 at 20:53

    Et la prochaine fois utilisez une capture écran du Géoportail pour votre carte… 😉 😛
    http://geoportail.fr/url/7F7ry2

  3. augustin de biasio

    25/05/2016 at 15:34

    Wow c’est extraordinaire de faire des OP comme sa personnellement je n’ai pas fais une seule partie d’airsoft de ma vie (bon en même temps je n’ai que 13 ans) mais sa viendra par ailleurs je cherche si on ne peut pas faire des OP comme celle ci mais a plus petite échelle et si les grosses OP comme celle si sont accessible au mineur. Pour info j’ai un L96 bipied lunette swiss arm et pas autres chose j’envisage des a present après avoir lu vos articles de me prendre une ghillie et une arme de point (je pensais une thompson M1928 mais j’hésite).

    [pas de coordonnées personnelles]

    merci et a bientot

    • Hugues

      27/06/2016 at 12:29

      Bonjour, il existe de tout en airsoft en termes de parties (durée, endurance, terrain, etc). Tu trouveras ton bonheur avec quelques recherches. Du reste, la législation est formelle : l’airsoft est interdite aux mineurs.

      • augustin de biasio

        28/07/2016 at 12:18

        d’accord merci pour les info je vais attendre un peu alors merci quand même et bonne continuation!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tribune libre

Quand l’airsoft tue

Published

on

By

Ce titre et l’image de l’article sont volontairement racoleurs afin d’attirer votre attention et je m’en excuse par avance. Maintenant que vous êtes là je vous remercie de prendre quelques instants pour lire ce qui suit et le partager autour de vous.

L’objectif de cet article est de faire prendre conscience aux joueurs, et notamment aux plus jeunes, des risques et dangers qui sont liés à notre loisir.

Ces quelques cas que je vais vous présenter sont des faits que j’ai pu relever dans la presse française. En analysant ces articles on se rend compte que les règles élémentaires de sécurité (et par fois de bon sens) ne sont pas respectées à un moment donné, et que l’un de ces 3 facteurs est a minima toujours en cause :

  • l’utilisation du matériel,
  • l’attitude et le comportement des pratiquants,
  • les spécificités du terrain.

 

Pour éviter ce genres de drames n’oubliez pas :

 

 

Utilisation d’explosif-maison : 3 morts et 1 blessé grave

 

Le 13 juin 2015, une explosion liée à la fabrication d’un fumigène artisanal a causé la mort de trois jeunes et a grièvement blessé un quatrième dans une bâtisse abandonnée d’un hameau de Bas-en-Basset (Haute-Loire).

Âgées de 14 à 16 ans, les trois victimes avaient, semble-t-il, décidé de confectionner des fumigènes artisanaux comme nouveaux accessoires de jeu, lorsque l’accident mortel s’est produit. Après le choc place aux interrogations… Outre la nécessité d’encadrer la consultation et la diffusion de ces sites qui livrent, ni plus ni moins, la recette “d’explosif-maison”, nombreux s’interrogent sur les règles du “Airsoft”

L’explosion a été causée par la fabrication artisanale de fumigènes, que ces quatre jeunes âgés de 14 à 16 ans auraient eu pour but d’utiliser dans une partie d’airsoft. L’utilisation de ce type de fumigènes artisanaux, même si elle existe et est détaillée dans des tutoriels hébergés sur des sites consacrés à l’airsoft, est extrêmement minoritaire dans les parties d’airsoft. Les associations qui dépendent de la FFA interdisent formellement l’utilisation de tels dispositifs.

Source : Libération – publié le June 16, 2015

Des cartouches de CO2 déjà percutées

À l’intérieur de la maison où s’est produite l’explosion, les enquêteurs ont également retrouvé quarante à cinquante cartouches de CO2 déjà percutées. Ce type de cartouches sert à alimenter les répliques d’armes employées pour la pratique de l’airsoft. Une réplique de pistolet automatique avait d’ailleurs été retrouvée.

D’autre part, le procureur a également révélé les premiers résultats des autopsies pratiquées lundi à l’institut médico-légal de Saint-Étienne. « Une des victimes était porteuse de gants, ce qui permet de confirmer les hypothèses émises au départ de l’enquête ». Les autopsies confirment aussi que les trois victimes « sont décédées des effets de blast ou des effets de souffle qui sont bien dus à une explosion », écartant l’hypothèse de l’intervention d’une cinquième personne. « Les trois victimes ont été polycriblées ».

Source : Le Progrès Lyon – publié le mercredi 17 juin 2015

 

 

 


Un adolescent meurt électrocuté

 

Après l’électrocution accidentelle de Brandon L., 12 ans, dimanche en fin de journée (lire nos éditions d’hier), la commune de Conches-en-Ouche, près d’Evreux dans l’Eure, s’est réveillée sous le choc. « Lorsque j’ai appris le drame, j’ai demandé aux gendarmes de me confirmer le nom de l’enfant. Il s’agissait bien de lui, notre élève de 5e… » , déplore Jean-Pascal Vallet, principal du collège Guillaume de Conches. Une cellule psychologique a été rapidement mise en place dans l’établissement, qui faisait sa rentrée hier.

« D’après ce que nous savons, une dizaine d’adultes et autant d’enfants se trouvaient sur le site de l’usine désaffectée Usmeco dimanche après-midi, dans le quartier du Vieux-Conches » , explique le premier adjoint au maire, Jérôme Pasco. Cette entreprise liquidée il y a dix ans a beau être sécurisée par un grillage et une porte fermée par un cadenas : « Nous constatons régulièrement des intrusions et des dégradations dans cette propriété, qui reste privée » , lance un gendarme en regardant, au loin, ces lignes à moyenne tension que l’adolescent a touchées.

Devant le scellé scotché à l’entrée de l’usine, les agents ErDF s’activent. Ils font tomber les lignes, une par une, sur réquisition de la gendarmerie « pour éviter un autre drame » , assure une source proche des investigations, confiées à la brigade des recherches d’Evreux, co-saisie avec celle de Conches, aidées hier par la cellule d’identification criminelle pour les relevés d’empreintes. « Ces câbles servaient sans servir, en réalité. Après l’accident, une partie de la zone a été privée d’électricité : ils alimentent certains foyers même s’ils passent au-dessus d’une entreprise désaffectée » , indique encore le maire-adjoint. Le propriétaire du site a d’ailleurs contacté les gendarmes et la mairie, depuis son domicile, à Nice. « Il est sous le choc, comme nous tous. » L’élu rappelle toutes les démarches déjà entreprises par cet industriel et l’hôtel de ville, pour interdire l’accès à ce site.« Les plus grands étaient en treillis, en train de « jouer à la guerre » . Ils avaient été rejoints par les enfants sur une invitation lancée sur un réseau social » , poursuit l’élu. En fin de journée, Brandon L., qui se trouvait à l’extérieur du bâtiment abandonné mais dont l’entrée était « grande ouverte » (le cadenas avait été cassé), est entré en contact avec l’un des trois câbles électriques alimentés, qui passent encore au-dessus du terrain. Il est décédé sur place. « C’est toute la communauté de Conches, qui est aujourd’hui en deuil. » Les auditions de la vingtaine de témoins ont commencé dès hier.

Source : Paris-Normandie – publié le mardi 8 mai 2012

 

 


Une chute mortelle de 4 étages

 

 

Guillaume Lacotte, 27 ans, fils de Jean Lacotte, vice-procureur du parquet de Poitiers, est décédé lors d’une chute d’une hauteur d’environ quatre étages, samedi 13 mai, entre 20 h et 22 h, dans le Fort de Montgilbert (1.360 m), situé dans la commune du même nom, en vallée de la Maurienne (Savoie).

Le jeune homme participait, avec une soixantaine de personnes, à une partie d’airsoft, un loisir où les répliques d’armes à feu permettent de propulser des billes en plastique. Selon notre confrère du Dauphiné libéré , qui a interrogé le procureur de la République d’Albertville, Jean-Pascal Violet : « Il a chuté alors qu’il se trouvait sur un parcours, à l’intérieur du fort. Les participants débutaient les jeux de nuit. Il était au dernier étage et devait traverser une cage d’ascenseur, en travers de laquelle passait une planche en bois. Son corps a été retrouvé sur le ciment, en contrebas. Une autopsie a été demandée pour connaître les causes de la mort. » Les militaires de la brigade de recherches de Saint-Jean-de-Maurienne ont été chargés de l’enquête. Ils devront notamment déterminer si toutes les conditions de sécurité ont été respectées. Tous les participants devraient être entendus par les enquêteurs. Guillaume Lacotte, qui se faisait appeler « SIG 357 », appartenait au club Airsoft team IS 38 de Grenoble. « Guillaume Lacotte est décédé lors d’une opération d’airsoft. Nous sommes tous très tristes et affectés. Sig était un homme généreux, toujours avec le sourire, drôle, très doué sur le terrain ». L’inhumation aura lieu vendredi 19 mai à Saint-Hilaire-de-Villefranche (Charente-Maritime). Une délégation du club d’airsoft a prévu de se rendre sur place.

Source : Centre Presse – publié le  mercredi 17 mai 2017

 

 

Play Safe !

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Tribune libre

Les militaires aiment l’airsoft

Published

on

By

L’armée et l’airsoft sont 2 mondes distincts qui brassent 2 populations différentes :

  • les professionnels, qui exercent le métier des armes au quotidien. Ils se sont engagés pour la défense nationale. Ils sont formés et payé pour. Autant dire que leurs entraînements et donc leur niveau opérationnel ne peut être comparé à un civil qui exerce une activité de loisir.
  • les civils, qui pratiquent de manière récréative et ludique un loisir le week-end. Ils sont là pour s’amuser, se dépenser et passer du bon temps.

Et très souvent les premiers ont en horreurs les seconds. Pourquoi est-ce que je vous parle de ça ? Parce que j’ai appartenu à ces 2 mondes et que j’ai constaté que ces 2 groupes de populations se connaissaient en réalité assez mal (comme bien souvent quand 2 groupes de population se confrontent et se crachent dessus..). Du coup j’ai tenu à vous faire partager les plus belles pépites à ce sujet, d’un côté comme de l’autre 🙂 – et je vous assure que je n’ai absolument rien inventé (à peine corrigé quelques fautes pour un gain de lisibilité) !

Attention, parfois c’est un peu bête et méchant, souvent ça pique, et parfois c’est très très juste 🙂

Pourquoi les militaires n’aiment pas les airsofteurs ?

 

  1. Parce que certains se prennent pour des FS mais ne font pas de partie sous la pluie de peur de se mouiller ou abîmer leurs belles tenues hors de prix.
  2. Parce que certains portent des patchs et des écussons (des FS la plupart du temps) alors qu’ils sont même pas capables de courir 100 mètres sans s’essouffler.
  3. Parce que quand l’airsofteur commence à avoir froid, les pieds mouillés et la veste trempée il retourne a sa bagnole pour tout faire sécher, et si ça continue il rentre chez lui parce-que bon faut pas déconner !
  4. Parce qu’un jour un ami airsofteur a posté sur sa page FB un 24 décembre « soutien à tous mes frères d’armes en opération »
  5. Parce qu’ils se plaignent que les billes ça fait mal.
  6. Parce que ce sont des fragiles avec des corps de lâches.
  7. Parce que certains airsofteur se foutent des consignes de sécurité avec leurs canons qui se baladent “tkt c’est qu’une réplique”.
  8. Parce qu’ils portent portent des gratons d’ADJ ou de CNE et se prennent pour des commandos de l’apocalypse.
  9. Parce qu’ils se vantent d’avoir des techniques de ouf
  10. Parce qu’ils n’ont jamais galéré sur un bon stage commando d’enculé ou tu ramasses à mort …… ni passé une super semaine en trou de combat par moins 15 à la Courtine.
  11. Parce que j’en ai vu un courir avec un deagle (parce que “ça fait plus de dégât”) le doigt sur la détente.
  12. Parce qu’ils me sortent leur ration de combat le midi en mode camp tacticool, en me ventant les mérites de leur repas a 30€
  13. Parce que ce sont des mythos et qu’ils ont du meilleur matos que nous.
  14. Parce que leurs billes s’arrêtent avec une porte ou un putain de buisson.
  15. Parce que les airsofteurs mangent des rations à la pause midi et osent dire que c’est super bon !
  16. Parce qu’ils font les guerriers mais ils ont jamais tenu une arme de leurs vie et ça fait les connaisseurs.
  17. Parce qu’ils se la jouent Facebook expert en armement/tactique.
  18. Parce qu’ils pensent que les fougères peuvent leur sauver la vie !
  19. Parce qu’ils se prennent pour des militaires et veulent t’apprendre le taf.
  20. Parce que souvent le profil du geek corps de lâche qui rêve sa vie comme dans un call of.
  21. Parce qu’ils ne passent pas les tests psychotechniques au CSO avec un Luc léger pallier 2.
  22. Parce que je joue à Fortnite et Pubg et que j’ai fais des top1 je sais faire la guerre
  23. Parce que moi le seul truc qui me dérange c’est Jean Fragile qui pose avec son fusil en plastique, équipé comme un FS avec une vraie ciras, qui porte des écussons de régiments pour lesquels on ne lui autoriserait même pas à servir la bouffe à l’ordoche.
  24. Parce qu’ils se prennent pour des FS avec des plaques en mousses et la molette sous le chargeur mais qui te donnent des leçons de balistique !
  25. Parce qu’ils viennent te vendre leurs répliques comme du véritable armement “ah oui j’ai la même sensation de recule avec mon famas électrique
  26. Parce que je supporte pas ce type qui à l’airsoft fantasme sur le mythe du sniper… Explique moi l’intérêt d’équiper une jumelle sur un truc qui tir plus droit après 30m (et encore…).
  27. Parce qu’il y a beaucoup de produits pros en rupture de stock à cause d’eux !
  28. Parce que ces cons porte des gallons de bricard ou de bichef alors que nous on en chie pour les avoir ! Et le pire c’est qu’il se croit ops ces enculés ! (propos grossiers non censurés car criant de vérités) 🙂
  29. Parce que généralement ce sont des refoulés de l’armée et surtout des mythos qui vont s’amuser à porter des décorations achetée sur ebay (en gros usurper la profession de militaire c’est INTERDIT!!!!)
  30. Parce que une fois j’en ai vu au Mac Do en tenues – on aurait cru la Chute du Faucon Noir.
  31. Parce qu’ils pensent faire des truc de dingue en montant un bivouac, mangeant deux rations, courant dans la verte trois jours dans l’année alors que nous faisons cela régulièrement, que nous sommes réellement formé et qu’ils ne sont pas des soldats!
  32. Parce qu’ils essayent de serrer des femmes en leurs disant « regarde cette photo c’était en Guyane » alors qu’il sont juste dans la forêt à côté de chez eux
  33. Parce qu’ils nous piquent du matos/treillis dans les magasins mili et que souvent les magasins sont en rupture de stock à cause d’eux.
  34. Parce qu’une fois j’ai vu un type avec un béret de la légion étrangère un graton à l’envers de caporal chef (rouge) sur un treillis sable, le tout au 14 juillet.
  35. Parce qu’ils se prennent pour des commandos ! Et prenne plaisir à faire des campagnes de plusieurs jours à bouffer des rasquettes thon pomme de terre et dormir en tente Queshua.
  36. Parce qu’ils sont prêts à raquer 30 balles en surplus pour acheter une rasquette, alors qu’on connaît tous la vérité sur les rations…

Alors pourquoi les militaires sont jaloux des airsofteurs ?

  1. Parce que eux ils ne nettoient pas les chiottes.
  2. Parce qu’ils sont pas obligés de se raser par 0 degré chaque putain de matin.
  3. Moi je les aimes bien parce qu’ils achètent mes vieux treillis 20 boules ces tocards – “Treillis félin 2e REP spécial force : 300e
  4. Parce qu’ils n’ont pas le nettoyage armement à faire après avoir tiré.
  5. Parce qu’ils sont mieux équipés et font plus de combat.
  6. Parce que la plupart sont mieux payés et qu’ils font du combat pour s’amuser.
  7. Parce qu’ils ne connaissent pas la garde et les TIG.
  8. Parce que eux ne passent pas de jours entiers en mission « SURVEILLER » en lisière militaire avec comme point particulier un bosquet à 250m ; tout ça pour tirer 10 cartouches à blanc et finir en faisant « PAN PAN PAN » et rentrer du terrain et nettoyer l’armement jusqu’à 04h du mat’.
  9. Parce qu’ils n’ont pas besoin d’attendre 107 ans afin de percevoir ou réintégrer le matos.
  10. Parce qu’ils ne sont pas obligé de ramasser leurs putains d’étuis après chaque drill.
  11. Parce que eux ils tirent 2000 billes par chargeur sans frotter leur flingue après alors que toi seulement après 5 munitions à blanc tu y passes le reste de ta journée car l’armurier se la joue expert du SWAT.
  12. Parce que les mecs s’entraînent plus au combat que nous..

Et pourtant certains militaires adorent les airsofteurs

  1. Moi je les kiffe ils m’ont racheté tout ma matos après l’armée …. Même des trucs improbables genre casquette TTA, duvet d’hiver de 1986 …
  2. J’adore l’airsoft car niveau pédagogique on apprend beaucoup mieux en zub qu’avec des balles à blanc..
  3. On en parle un peu des bidasses qui s’équipent avec du matériel d’airsoft pour le terrain?
  4. On en parle des planqués en chambre qui esquivent les couleurs et le footing, qui attendent l’ordinaire avec impatience et qui jouent à FIFA jusqu’à 17h ?
  5. Prenez en exemple les Gaillards Softeurs à Belfort ( équipe du csa du 35 ) ou l’ASAG qui organisent tous les ans des Events pour récupérer des fonds pour soutenir l’armée. Depuis 4 ans ils récupèrent pas loin de 2000e par ans pour la cabat, alors qu’un chef de corps doit donner l’ordre d’acheter les bleuets de France pour avoir 1000e ( et eux ne sont que 15 ).

 

En conclusion

En conclusion je vous citerai un dernier commentaire qui pourrait assez bien résumer ce que pensent ces 2 mondes .. 🙂 Je vous laisse savourer :

Les miloufs qui ragent sur les softeurs parce qu’ils ont du meilleur matos qu’eux, et les softeurs qui se masturbent sur commando magazine. Et entre les deux y a les mecs qui vivent leur passion de l’armée ou de l’airsoft sans se prendre la tête.

 

Continue Reading

Tribune libre

Mes 10 citations martiales préférées

Published

on

By

L’autre soir j’étais en train de rédigé un article et pour vous illustrer le propos je me suis souvenu d’un proverbe militaire. Et là je me suis dit pourquoi pas !? Pourquoi pas vous livrer mes 10 citations martiales et proverbes favoris.  Certains ont été remaniés en mode airsoft 😉

Après tout ce sont de petites phrases simples qui renferment le plus souvent une vérité, une leçon avisée ou trait d’humour 😉

1 – Les billes alliées n´existent pas.

Ça peut paraître idiot, mais en vérité pas tant que ça. Gardez bien un oeil sur certains de vos équipiers et sur votre placement par apport à eux !

2 – Si c´est stupide mais que ça marche, ce n´est pas stupide.

A la fois drôle et criant de vérité ! Des fois on fait des espèces de conneries pour rigoler, et en vrai ça fonctionne 🙂 Allez avouez !

3 – Le chemin facile est toujours miné.

Évidemment ! Vous serez toujours attendus là où on s’attend à vous voir : la maison isolée, le chemin, le trou de combat, .. Autrement dit : la facilité n’est pas votre amie.

4 – Si l´ennemi est à portée, vous l´êtes aussi.

C’est évident mais beaucoup l’oublie semble t-il ! Ne négligez pas les couvertures.

5 – L´exception confirme la règle, et rend inutile le plan de bataille.

Les plans de batailles trop sophistiqués résistent rarement à la réalité. Il y aura toujours un grain de sable (ou des milliers) pour enrayer vos jolis plans. Faîtes simples et efficaces – croyez-moi !

6 – L´expérience du terrain est quelque chose que vous ne gagnez qu´après en avoir eu besoin.

Ahahaha .. on est tous passé par la première partie 😉 L’expérience du terrain s’acquière petit à petit, c’est un long apprentissage mais c’est peut être l’une de vos plus précieuses compétences !

7 – Tout ordre qui peut être mal compris le sera.

Véridique ! Autant en chef d’équipe qu’en Orga 🙂 Faites simple ! Toujours ! A chaque fois !

8 – Une fois dégoupillé, Monsieur Grenade n’est plus notre ami.

Oui c’est con, je sais. Pourtant j’ai bien le souvenir d’un mec ou deux qui avait zappé 🙂

9 – N’interrompez jamais l’ennemi lorsque celui-ci fait une erreur.

Tellement vrai ! Des fois observer laisser faire sera tellement plus bénéfique !

10 – Visez l’ennemi. (Notice imprimée sur les lances-roquettes américains)

Pour terminé sur une petite note qui va bien ! Posez-vous quand même la question de savoir pourquoi ils écrivent ça sur leurs lance-roquettes ? 😉

 

Continue Reading

Rejoignez-nous sur Facebook

Explorer une thématique

Tendance

Copyright © 2012 Blog Airsoft Attitude - Pour nous contacter : blog.airsoftattitude@gmail.com