Connect with us

Astuces, Tactiques et Stratégies

Ici, c’est moi le Chef !!!

Published

on

Il faut bien garder à l’esprit une chose : l’Airsoft est un loisir ! Cependant, si vous voulez que votre équipe gagne en efficacité il est essentiel d’être un minimum organisé. Et la première étape, c’est d’établir une hiérarchie. Cette hiérarchie doit s’établir à différents échelons de votre équipe.

Le combat dans le vif de l’action ne fonctionne pas de façon démocratique. Nous n’avons pas le temps de discuter, prendre l’avis de tous, établir un référendum. Dans l’interval, toute votre équipe sera déjà Out ! Il faut donc un meneur, quelqu’un qui prenne les décisions sur le vif, quelles soient bonnes ou mauvaises. Il n’y a rien de pire qu’une équipe désorganisée. C’est le pire des scénarios : l’échec assuré !

 

Comment structurer son équipe ?

De façon simple et efficace. Le but étant de mettre en place de petits groupes organisés au sein de votre équipe, et de mixer les différents niveaux de vos coéquipiers au sein de ces petits groupes.

Au sommet de la hiérarchie : le Team Leader. Généralement le plus expérimenté niveau tactique. A lui de coordonner les actions de l’ensemble des groupes.

Ensuite viennent les Chefs de Groupes. Ils prennent en compte la tactique du Team Leader et transmettent les infos à leurs coéquipiers.

Pour la composition de ces groupes privilégiez un volume de 3 ou 4 individus. Pourquoi ? Afin de mettre en place un système de combat avec de petits groupes mobiles comme un trinôme ou deux binômes. Généralement c’est la structure la plus efficace et simple à gérer.

Commander, airsoft, paintball, team leader, chef, ordre, hiérarchie, équipe, radio, signe

Autre avantage de cette méthode ?

Vos coéquipiers, une fois cette structure établie, pourront être interchangeables. En effet, si plusieurs membres d’un groupe sont absents pour cause de grasse matinée, il vous sera plus aisé de restructurer votre Team. Vous pourrez passer de 4 groupes à 3, ou bien évoluer la composition des groupes de 3 à 4 individus. Je vous assure que le fonctionnement n’en sera pas perturbé car elle le mode de fonctionnement reste néanmoins similaire et surtout, elle sera toujours organisée !

Commander, airsoft, paintball, team leader, chef, ordre, hiérarchie, équipe, radio, signe

Remplacer le chef

Dans la forme, comme établir cette hiérarchie ?

Comme vous voulez. Après tout c’est un jeu non ? Inventez-vous des grades
si vous le voulez si votre équipe souhaite se rapprocher du réalisme militaire. Personnellement, je ne suis pas tellement pour une appellation hiérarchique comme celle de l’armée. Il n’y a pas de « oui chef » – « bien chef ». Chacun son pseudo ou son prénom, ça suffit amplement. Les choses les plus simples sont souvent les plus appréciables et les plus efficaces.

Pour en savoir plus je vous invite à lire l’article : comment structurer votre équipe ?

Logo Airsoft Attitude Vieillit


Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Astuces, Tactiques et Stratégies

06- Bruit à l’Est, attaque à l’Ouest

Published

on

By

 

6ème stratagème :

Bruit à l’Est, attaque à l’Ouest

Principe :

Il s’agit ici de simuler une attaque à l’Est pour mieux attaquer à l’Ouest en détournant ainsi l’attention de l’adversaire.

Un proverbe chinois dit : « il n’y a jamais trop de ruse durant la guerre ». Cette stratégie prévient toutefois qu’avant d’essayer de tromper l’ennemi par des mouvements de troupes simulés, il faut s’assurer de son manque de jugement. Le bon commandant déploie ses troupes en connaissant ses forces et ses faiblesses. En agissant ainsi, non seulement il n’est pas susceptible d’être dupé par les mouvements trompeurs de l’ennemi, mais encore il peut feindre d’être trompé et retourner ainsi contre lui les ruses de l’ennemi.

Sun Zi observe que « dans le passé, ceux qui avaient l’art de diriger les opérations de guerre s’assuraient d’abord d’être invincibles et ensuite attendaient une occasion de battre l’ennemi ».

 

Source historique :

Il est dit dans l’Ancien Testament que les Israélites firent sept fois le tour des remparts de Jéricho en sonnant des trompettes avant que les murs de la cité ne s’écroulassent. Il est vraisemblable que ces défenses tombèrent en fait à la suite d’un travail de sape dont le bruit fut couvert par les sonneries des trompettes israélites.

En 1977, les pongistes chinois utilisèrent ce stratagème en tournoi international, en envoyant la balle aussi haut que possible lors des services, de telle sorte que leurs adversaires ne puissent anticiper le coup à venir.

Comme dans ce dernier exemple, on ne prendra pas l’Est et l’Ouest au sens propre, mais plutôt dans un sens figuré, plus général, de point de diversion et de point d’attaque.


Adaptation à l’airsoft :

Simulation, rapidité et agressivité

Le concept ici est encore la simulation. De la simulation simple, rapide à mettre en oeuvre et qu’on applique dès que possible :

  • on se dirige à droite, mais on passe à gauche
  • on court à découvert, et une fois hors vue on se cache
  • on fait mine de recharger, mais on est en mesure de tirer
  • on fait du bruit pour laisser d’autres passer ailleurs en toute discrétion.

Cette ruse implique des moyens pour faire face. En gros c’est comme au Poker : si vous bluffez, il vaut mieux avoir quelque chose qui tienne quand même la route.

Pour vous représenter le concept, imaginez une maison tenue par 3 adversaires. Vous attaquez avec votre trinôme. Il y a 2 points d’entrée. Devant et derrière. Vous simulez une attaque par devant pour rentrer par derrière. L’opération doit être rapide et agressive.

La ruse utilisée ici est presque grossière. Elle ne sert en réalité qu’à projeter un doute chez l’adversaire. Ce doute vous donnera quelques (micro)secondes pour prendre l’avantage si vous êtes assez rapide pour en profiter.

Par contre si vous avez 3 adversaires, et que vous faîtes la même manœuvre, et bien on imagine facilement que les risques de succès sont proches de zéro. Vous devez avoir les moyens de faire face à la situation. La simulation ne remplace pas un rapport de force défavorable, c’est juste le petit bonus qui peut vous donner la victoire.

La ruse est la clé de nombreux points de blocages. Et je pense que réussir une belle manœuvre ou un coup de main par la ruse vous procurera bien plus de joie que de bourriner comme un âne !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

05- Profiter de l’incendie pour voler

Published

on

By

 

 

5ème stratagème :

Profiter de l’incendie pour voler

Principe :

Exploite les difficultés de l’ennemi et tire parti d’opportunités au fur et à mesure de l’aggravation de la situation chaotique de l’adversaire. Saisis la chance d’obtenir un avantage quand l’ennemi traverse une crise majeure. La tenacité l’emporte sur la faiblesse, c’est une question de temps. Cette maxime signifie qu’on peut tirer avantage des déboires d’autrui pour lui causer du tort.

Une maison en flammes sombre dans le désordre et la confusion. Ainsi, un voleur peut en profiter pour la piller pendant que ses gardes sont occupés à combattre le feu. Lorsqu’on est en guerre, la maison en flammes est le symbole d’un pays qui est sur le déclin ou qui pour le moins souffre de troubles graves. Celui qui attaque un pays qui est dans cette situation obtiendra un bénéfice double au prix d’un demi-effort.

Cette stratégie recommande le principe quasi-universel de frapper les points faibles de l’ennemi et, en ce sens, elle se rapporte à plusieurs autres stratégies.

Source historique :

Les Chinois font référence à ce stratagème pour illustrer la façon dont la France dépêcha en août 1944 à Pékin l’ambassadeur extraordinaire Marie-Melchior-Joseph-Théodore de Lagrené pour obtenir un traitement de faveur reconnu par le traité de Huangpu.

Ce traité, rangé dans la catégorie des « traités inégaux » par la Chine, fut obtenu à la suite de la première guerre de l’Opium (1840-1842) qui avait laissé la Chine exsangue et permis aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne de signer de très avantageux « traités.inégaux ». Les Chinois d’aujourd’hui n’oublient pas que ces trois nations ont alors « profité de l’incendie pour voler »…


Adaptation à l’airsoft :

Frapper l’adversaire là où ça fait mal quand il va mal

Vous connaissez la loi de Murphy ? (#laloidel’emmerdementmaximum). Et bien c’est le moment d’en faire profiter l’adversaire, encore, et encore ! En gros si votre adversaire est en train de trébucher n’hésitez pas à le pousser pour être bien sûr qu’il tombe 🙂

Quelques exemples :

  • Vous commencez à faire une percée dans la ligne adverse, enfoncez-la si possible !
  • Votre adversaire a pour mission de transporter des éléments lourds ou encombrant, allez le chatouiller !
  • Votre adversaire est lourdement équipé (ou lourd tout court), soyez mobiles et physique !
  • Votre adversaire est fatigué, envoyez-lui des troupes fraîches !
  • Votre adversaire joue bêtement avec sa lampe de nuit, renvoyez-le jouer au Respawn !
  • Votre adversaire est bruyant et se faire bêtement remarque, faîtes-le taire !
  • Etc, etc

 

Si vous êtes aguerri, joueur, teigneux et endurci, profitez de ses faiblesses naturelles de vos adversaires : leur cycle biologique et les éléments météorologiques. Pour ça rien vous avez de nombreuses occasion dont il faut savoir profiter : la fatigue, la fin, le manque de sommeil, le froid, le vent, la pluie, et la chaleur. En Opé c’est immanquable ! Si vous anticiper bien la gestion de vos équipes par cycles, vous aurez des équipes fraîches prêtes à lancer dans l’action aux pires moments pour vos adversaires.

 

 

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Astuces, Tactiques et Stratégies

04- Attendre au repos que l’ennemi s’épuise

Published

on

By

4ème stratagème :

Attendre au repos que l’ennemi s’épuise

Principe :

Utilise la patience, préserve tes forces, et use l’ennemi. Amène l’ennemi dans une impasse sans même le combattre, car il est une loi universelle de la nature qui veut qu’un élément hyper-actif perde son énergie avec le temps, tandis qu’un élément passif pourra préserver et développer sa force.

En termes militaires, on doit éviter l’engagement avec un ennemi irrésistible jusqu’à ce que la force de celui-ci s’épuise dans l’excitation. Celui qui attaque a certes le choix de la bataille et l’avantage de l’initiative. Mais cette stratégie insiste sur les avantages de la défense. En prenant une position que l’attaquant ne peut contourner et en s’assurant de réserves suffisantes, le défenseur a l’opportunité de préserver ses forces en attendant que l’ennemi s’épuise jusqu’à avoir perdu sa supériorité.

C’est alors pour le défenseur le moment opportun pour contre-attaquer et l’emporter.

Ce stratagème s’applique également à la vie privée, où il convient d’occuper en permanence un ennemi, de lui causer un maximum de soucis, et d’attendre que la fatigue l’affaiblisse.

 

Source historique :

Mao Zedong écrivait en 1936 dans Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine : Si l’adversaire qui attaque nous est de beaucoup supérieur tant en quantité qu’en qualité, il n’y a qu’un moyen de modifier le rapport des forces : attendre qu’il se soit enfoncé profondément dans nos bases d’appui et qu’il étouffe sous le poids des difficultés qu’il y rencontre, de sorte que « les gros, ils en ont fait des maigres ; les maigres, ils en ont fait des cadavres ».


Adaptation à l’airsoft :

Se préserver pour libérer ses forces au moment opportun

Le concept ici est celui de la gestion de ses forces. Au sens de forces j’entends la force physique, votre énergie, mais aussi vos ressources. C’est à dire vos munitions, votre eau et nourriture, le nombre d’équipiers à disposition, etc.

Dans les 2 dernières heures d’une Opé nous nous sommes retrouvés à 1 contre 4. Face à nous un rouleau compresseur. Impossible de faire face vu le nombre. Nous avons donc pris possession de 3 bâtiments voisins non loin du dernier objectif pour assurer une dernière ligne de défense. Nous avons essuyé difficilement des assauts en continue pendant ces 2 dernières heures, mais sans lâcher. Et finalement, dans les derniers instants nous avons pu lancer une contre attaque dans les dernières minutes nous permettant d’accomplir notre dernière mission.

Sans cette stratégie, nos forces et notre motivation auraient eu raison des derniers joueurs de notre camp. Et nous n’aurions sans doute pas pu terminer cette opé.

Si l’adversaire est plus fort, n’abandonnez pas ! Adaptez-vous, usez-le ou laissez-le s’user jusqu’à profiter d’une opportunité !

 

 

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Continue Reading

Rejoignez-nous sur Facebook

Explorer une thématique

Tendance

Copyright © 2012 Blog Airsoft Attitude - Pour nous contacter : blog.airsoftattitude@gmail.com