230875_360410464049900_268885192_n

Techniques de repérage sur le terrain

Que vous soyez en mission d’infiltration, de renseignement, en patrouille en en position défensive, vous aurez besoin de savoir ou et comment regarder afin de repérer vos adversaires. Et il également important de pouvoir juger de la distance qui vous sépare de votre objectif de manière à communiquer cette information au reste de votre équipe et de régler votre tir en conséquence.

903402_431423516948594_835432184_o

Localiser un tireur isolé

Analyse rapide et instinctive :

Tout d’abord, premier réflexe et vous vous en doutez bien : postez-vous ! Ensuite fiez-vous à la trajectoire supposée de la bille pour identifier le secteur ou se trouve la position embusquée de votre adversaire. En général cela se fait instinctivement si la bille ricoche près de vous.

Une fois que vous avez une idée de où regarder, essayez de repérer ce qui attire naturellement le regard et surtout ce qui cloche dans le paysage :

  • Forme
  • Ombre
  • Silhouette
  • Texture
  • Mouvement

883955_431422173615395_2088769007_o

Si cette première analyse ne donne rien, c’est que soit le tireur adverse est correctement camouflé et embusqué, soit il s’est déjà retiré. Dans le doute et en fonction de la situation il va falloir rester à couvert et s’assurer plus précisément que la voie est libre avant de pouvoir relever la tête à nouveau sans courir de risque.

Recherche et balayage méthodique :

Divisez le paysage en différentes zones de recherche : le premier plan, à moyenne distance et à plus longue distance. Parcourez alors chaque zone horizontalement. En commençant par le premier plan, utilisant des mouvements de lacets.

Si vous devez tenir la position assez longtemps, déplacez la tête en même temps que votre regard plutôt que de n’utiliser que vos yeux. Cela permet de réduire un peu la fatigue et améliore votre concentration. Mais faîtes bien attention à ne pas dévoiler votre position par des mouvements soudains et trop vifs.

 Balayage terrain

Apprécier  une distance

Il est parfois difficile d’évaluer correctement une distance sans se tromper dans le sens ou il existe des effets d’optiques naturels qui troublent votre capacité d’analyse car les perspectives sont faussées.

Ainsi, un objet peut sembler plus proche que ce que vous pensez, notamment  dans certaines  :

  • si la lumière est très vive ou si le soleil brille derrière vous.
  • si il est plus grand en taille que d’autres éléments qui l’entourent 
  • si il est placé en hauteur par apport à vous.

A l’inverse, un objet peut sembler plus éloigné de ce qu’il est en réalité dans les conditions suivantes :

  • si a lumière est faible ou si le soleil en directement en face de l’observateur.
  • si l’objet est plus petit que ceux qui l’entourent.
  • si il se trouve en contre bas par apport à votre position.

Méthodes pour juger d’une distance

L’unité de mesure :

  • Pour pouvoir utiliser cette méthode tout le terrain entre vous et votre cible doit être visible.
  • N’importe quelle unité de mesure qui vous est familière peut être utilisée. Par exemple un terrain de football qui mesure approximativement 100 mètres de long.
  • Evaluez combien de fois vous pouvez reporter cette mesure entre votre position votre et objectif (la moitié, la totalité, le double, etc.)
  • Cette méthode n’est plus fiable pour des distances de plus de 400 mètres.

L’apparence :

  • Cette méthode consiste à comparer l’objectif avec son environnement.
  • Vous devez avoir une idée de ce à quoi ressemblent les objets à différentes distance.
  • Vous pouvez vous faire une bonne indication de la distance par apport aux détails visibles de votre objectif.

Juger au détails

Exemple :

  1. A 100 mètres : tous les détails sont tout à fait clairs.
  2. A 200 mètres : les détails sont clairs, la couleur de la peau et des équipements sont identifiables mais pas à 100%.
  3. A 300 mètres : on distingue la silhouette et la couleur de la peau mais tous les autres détails sont troubles.

Si votre adversaire est rusé et qu’il adopte des bonnes méthodes de camouflage, ces techniques d’analyse et de repérage vous seront très utiles pour vous éviter le pire à vous et à votre groupe.

Soyez méthodique et aux aguets ! 

Logo Airsoft Attitude Vieillit


Share this post

Hugues

Organisateur, encadrant et formateur professionnel d'airsoft depuis 2013. J'ai commencé ce sport en 2009 au sein d'une équipe constituée de membres des forces de l'ordre. Je suis également chef d'une équipe de combat dans une unité de réserve de l'Armée de Terre depuis 2006.

3 comments

Add yours
  1. Llunatik 10 avril, 2013 at 09:35 Répondre

    Pour le repérage, avoir une bonne vue c’est important aussi. Je viens d’admettre que sans mes lunettes je ne voyais rien à plus de 25m… et je me suis fais faire une paire de lunettes balistiques à ma vue! Ca change la vie :) Et c’est surtout bien plus confortable que les inserts sous les lunettes de protections (surtout en terme de buée).
    Compte tenu l’investissement global, j’ai pris des verres photochromiques, qui passent d’une protection catégorie 2 à 4 selon la lumière, pas d’éblouissements = meilleure visibilité, si avec ça je ne vois pas les tangos en face, je n’ai plus d’excuses!!

    • Hugues 10 avril, 2013 at 11:36 Répondre

      C’est vrai que c’est un point essentiel sur lequel on est complètement passé à côté. En tout cas je l’idée des lunettes balistiques à sa propre vue je trouve ça génial. Pour avoir porté des lunettes en airsoft ou en escrime, je sais pertinemment que parfois c’est pénible. Je me doute que l’investissement doit coûter un peu cher, et varier en fonction des mutuelles (encore que ..). On essayera de développer ça un jour pour ceux que ça intéresse !

      Du reste, si les Tangos sont bien camouflés …. ^^

  2. Jetso 23 juin, 2014 at 18:33 Répondre

    Limite sans lunettes moi je pourrais rater un éléphant à 100 mètres ^^ peut-être pas à ce point, mais vous comprenez ce que je veux dire…

    Personnellement, combo lunettes de vue standard et un masque Phantom Save Face ! Ils sont confortables et ne gênent pas du tout avec des lunettes de vue, peut-importe lesquelles. Et en plus, la visière est anti-buée 😀 ! Pour les lunettes de vue, il reste les lingettes anti-buée.

    Bref, tout pour voir en HD, ou presque!

Post a new comment