prise-otage

Les 17 règles de la prise d’otage

Pour ma part je trouve que les parties avec des prises d’otages sont très prenantes. C’est vraiment un type de scénario ou tout le monde se prend rapidement au jeu. Côté immersion c’est vraiment sympa et en général tout le monde apprécie. Enfin, tout le monde apprécie quand ça se passe bien et que l’otage ne file pas entre les doigts de ses ravisseurs au bout de minutes et que les orgas soient obligés de siffler la fin de partie et de passer à un autre scénario. Et oui, c’est du vécu, ça arrive de temps en temps malheureusement.

Hostages_TV_series_logo

En réalité, gérer un otage correctement ne s’improvise pas. C’est un exercice qui nécessite beaucoup de bon sens d’une part, mais aussi d’un peu de technique. Avant de rentrer dans la technique pure et dure, nous allons déjà aborder les 17 principes de bases à respecter pour que vous puissiez maximiser vos chances de garder votre otage. 17 règles à respecter afin d’éviter que celui-ci rentre dans son camp les mains dans les poches en racontant à tous ces petits camarades comment il s’est échappé et ô combien vous étiez mauvais !

 otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Les 17 règles du preneur d’otage

 1. Avoir un garde attitré au minimum

Le joueur chargé de garder l’otage doit être identifié et attitré. Sinon tout le monde dit à n’importe qui de garder l’otage et au final personne ne s’en charge, et l’otage finit par s’échapper en douce! Privilégiez quand même 2 gardes : un qui surveille l’otage, et un qui assure la protection de son collègue et des lieux ! Idéalement, multipliez le nombre de gardiens par le nombre d’otages.

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Un otage = des gardiens !

 2. Garder ses distances

Ne vous coller pas à votre otage, surtout pas. Gardez une bonne distance si bien qu’il ne puisse pas vous toucher, vous étrangler, ou qu’il ne puisse pas venir saisir votre équipement ! Donc en dehors des phases de déplacement collez l’otage dans un coin et restez à un bon mètre et de demi de lui !

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Trop proche = danger !

 3. Toujours avoir un œil sur l’otage

1 minute de distraction et soyez sûr que l’otage en profitera. Croyez bien qu’il guette la moindre occasion pour mettre les voiles ou vous faire une crasse ! Astuce : attachez lui une petite clochette ou deux et vous garderez toujours une oreille dessus ^^

 4. Ne pas laisser une réplique à portée de l’otage

Cela paraît évident et pourtant ! Un couteau dans son fourreau ne demande qu’à être saisit, un GBB dans son étui pareil surtout si vous n’avez pas de sécurité. Quant aux répliques, ne les laissez pas sans surveillance contre un mur, ou si vous êtes à proximité de l’otage engagez la sécurité car son doigt peut très vite venir chatouiller votre queue de détente et envoyer une rafale sur vos collègues !

 5. Fouiller l’otage

N’hésitez pas à demander à l’otage s’il a quelque chose sur lui. Puis quelque soit sa réponse palper le et fouiller le ! Cela permet de savoir très rapidement si c’est un petit malin bien vicieux qui vous ment et qui a quelques petits rêves de liberté en tête, et ça permet surtout de sécuriser la situation. Retirez lui évidement tout couteau, pistolet ou réplique, mais aussi les grenades, serflex, corde, ou tout autre objet capable d’être utilisé contre vous !

 6. Sécuriser les lieux

Après s’être assuré que l’otage n’a pas d’objet dangereux pour vous, sécurisez les lieux et retirez tout ce qu’il pourrait de nouveau utiliser contre vous tel qu’un bâton, un tuyau, un fil électrique, du cordage. Faîtes attention au sens d’ouverture des portes et fenêtres qui peuvent vitre vous bousculer et  être utilisés comme bouclier et coller une distance entre vous et l’otage. Enfin, identifiez les points d’entrés et de sorties de l’endroit dans lequel vous êtes.

 7Limiter sa mobilité

Et oui ! Enfermez l’otage dans une pièce fermée. Et si les lieux ou l’environnement ne s’y prêtent pas alors entravez le. Des serflex, un bout de ficelle, une ceinture, utilisez ce que vous aurez sous la main pour l’empêcher de mettre un pied devant l’autre et de se faire la malle dès que vous aurez le dos tourné ! Idem pour les mains ! Un otage aux mains libres peut se débattre, saisir un couteau, un pistolet, une réplique, un objet quelconque et vous mener la vie dur !

 8. Limiter sa capacité à dévoiler sa présence

Si l’otage à la capacité de prévenir  son équipe, il le fera ! Plus vous resterez discret et caché plus vous aurez de chance de ne pas voir l’équipe d’assaut venir toquer à votre porte. Donc un foulard sur la bouche et hop s’est terminé. Et en plus çà rejoint les points abordés ci-dessous.

 9. Ne pas sympathiser ou discuter avec l’otage

On discute, on discute, on fait copain copain, et la vigilance des gardiens baisse, on est distrait, et c’est là que les soucis commencent. Le gardien à l’impression de se faire un ami et de passer un bon moment, l’otage lui est tout bonnement en train de tout faire pour abuser de vous !

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

On est pas là pour faire copain copain ..

10. Ne pas donner des renseignements

Bah oui, on discute, on fait copain copain, et on finit par jouer le cador à raconter la stratégie de l’équipe pour gagner la partie, à donner des infos sur la disposition de l’équipe, etc. Autant d’informations qui peuvent aider l’otage à s’échapper. Et si ça arrive il transmettra toutes ces précieuses informations à ses petits copains.

 11. Rester en liaison avec le reste de l’équipe

C’est la base de tout jeu en équipe. Pour savoir ce qu’il se passe, ou pour demander de l’aide vous devez impérativement être en mesure de communiquer avec vos collègues ! Soit à la voix, soit par radio ou téléphone.

 12. Avoir une équipe d’intervention à proximité

En cas de soucis, prévoyez une équipe d’intervention dédiée qui sera capable de venir vous épauler en urgence !

 13. Avoir un chemin de repli en cas de problème

Si jamais les choses tournent mal ne restez pas là comme un fruit à attendre sagement que l’on vienne vous coller une branlée ! Si la situation n’est pas en votre faveur prévoyez une solution de repli et un autre lieu sécurisé afin de vous sortir de cette souricière !

14. Etre en mesure de voir ou entendre venir l’adversaire

Etre caché dans un coin c’est bien. Mais si vous ne pouvez ni voir ni entendre venir vos adversaires c’est un peu plus problématique et vous risquez d’en prendre plein la tête sans comprendre pourquoi !

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Garder les yeux et les oreilles ouverts

 15. Ne pas le laisser s’échapper

Si jamais votre otage se libère ou est sur le point d’être libéré, neutralisez-le ! Quitte à perdre, autant que l’adversaire ne gagne pas non plus !

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Te sauve pas voyons !

 16. Ne pas le violenter

L’airsoft reste un jeu bande de brutes. N’utilisez pas votre position de force en tant que gardien pour baffer, frapper ou user de violence envers votre pauvre otage !

otage, hostage, cqb, liberation otage, terroriste, scenario, recue team, antiterroriste, airsoft, milsim, paintball

Amour et tendresse

 17. Etre garant de la sécurité de votre otage

Je le répète, c’est un jeu ! Hors de question de violenter l’otage, certes c’est un premier point. Mais assurez-vous aussi que le joueur qui fasse l’otage ne soit pas blessé. Notamment lors des phases de déplacement, ou si celui est entravé ! Vérifiez bien que ces protections oculaires soient toujours en place, et qu’il soit à l’aise si vous le placez longtemps dans une position fixe. Faîtes le boire s’il a soif. Bref, traitez-le comme un humain et comme vous aimeriez que l’on s’occupe de vous dans une telle situation !

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Avantage tactique8.8
Coût matériel1
Facilité d'usage7.7
Délais de mise en place9.2
Expérience nécessaire6.2
Orientation MILSIM8.5
La on touche un scénario de base de l'airsoft qui est très loin d'être maîtrisé par les "méchants". Pourtant il ne s'agit dans l'ensemble que de bon sens. Un peu d'instruction en équipe, un poil de formation et d'entraînement et vous pourrez presque instantanément arrêter de faire des bêtises et être très efficace sur ce type de scénario !
6.9

Share this post

Hugues

Organisateur, encadrant et formateur professionnel d'airsoft depuis 2013. J'ai commencé ce sport en 2009 au sein d'une équipe constituée de membres des forces de l'ordre. Je suis également chef d'une équipe de combat dans une unité de réserve de l'Armée de Terre depuis 2006.

4 comments

Add yours
  1. etno 4 mars, 2014 at 17:15 Répondre

    Salut, Super article, ca donne envie de faire une bonne prise d’otage dans un bon CQB ! Bon évidemment tout ça n’est en fait que du bon sens mais le tout est de l’appliquer ou le faire appliquer en équipe et ca c’est autre chose 😉
    Merci en tout cas et continue a nous faire des articles comme ça.

    • Hugues 4 mars, 2014 at 22:47 Répondre

      Oui en gros c’est beaucoup de bon sens, mais quant on ne le sait pas, lorsqu’on y pense pas dans le feu de l’action et bien on fait de grosses erreurs. Et du coup c’est échec mission et une bonne grosse honte quand on revient en ZN ^^

  2. Anonyme 17 octobre, 2016 at 05:56 Répondre

    Très satisfait de voir ces différentes démonstrations M. Vraiment j’aimerais être en contact permanent avec votre systeme.je suis s/c de l’armée Guinéenne

Post a new comment