binoculars_and_map_1920x1200

Initiation au Renseignement

Le renseignement ou Rens est une dominante stratégique à ne pas sous-estimée afin de préparer les phases d’engagements. En effet, bien fait, il peut décider de l’issue d’une partie. Imaginez deux équipes s’affrontant, l’une sachant déjà les effectifs, les positions, et les plans de l’adversaire. Forcément, ça aide énormément !

Il y a différents types d’approches pour le Rens, à savoir le Rens humain et électronique. Dans cet article nous allons aborder de ce que peut être le Rens humain ou aussi appelé la Recherche Humaine (RH).

L’approche, le concept

Deux possibilité s’offre à vous :

  • A distance
  • L’infiltration

Dans les deux cas il faut bien maitriser l’art du camouflage car vous allez pénétrer dans la zone hostile de l’adversaire. Il est nécessaire de devenir une ombre, et d’être invisible aux yeux des joueurs en face de vous. Prenez donc votre temps et ne faites aucun  bruit. Il est inutile de se précipiter si au final vous finissez par vous faire repérer. Votre priorité est de récolter des informations utiles à votre groupe !

airsoft_sniper_scope_by_crestfallen88-d56lrx1

L’obtention de renseignement est une prérogative. Les informations obtenues vous permettront d’obtenir un ascendant direct très important sur vos adversaires. Dans un premier temps essayez de récolter les informations clés : volume, position, et déplacement.

Mettre en place une équipe Rens

Sachez que dans la réalité, on attribue le plus souvent cette tâche au TE (tireur d‘élite) ou au TP (tireur de précision). Cependant en Airsoft, la plus part de ces spécialistes utilisent leurs répliques pour engager, harceler et tenter d’éliminer au lieu de mettre à profit leurs capacités (camouflage, lunette, autonomie) pour réaliser un travail de Rens efficace et discret.

danslefeuFranceairsoft

Pour rappel, la fonction d’un « Sniper » est l’appui d’unités au sol, le plus souvent sur commande. Ce n’est pas un franc-tireur ou un tireur isolé même si on à fréquemment l’habitude de le voir évoluer ainsi sur les parties dans le but d’harceler l’adversaire.

Il est conseillé d’évoluer en binôme, avec un « Equipier Rens ». Celui-ci sera en mesure de compléter le dispositif en termes de combat, ainsi qu’en matière de recherche, sauvegarde et transmission des informations récoltées. En effet, il sera capable de répondre à un feu nourri, d’intervenir si on lui demande sur un appui, une diversion, mais aussi de disparaitre afin de transmettre les renseignements au reste du groupe ! Autonome et rigoureux ce sont les éléments d’une équipe les plus fiables et expérimentés en la matière qui doivent accomplir cette tâche.

Renseignement sniper

Il faudra également organiser votre cellule Rens en fonction du volume de votre équipe et de l’étendue de votre terrain. Pour une petite équipe allant jusqu’à une quinzaine de joueurs, un binôme peut être suffisant. Au de-là, il peut être intéressant et très productif de mettre en place d’autres binômes de Rens. Afin d’une part de couvrir toute l’étendue du terrain, mais aussi de façon à prendre en compte un plus grand nombre d’adversaires. Pour un seul individu peu expérimenté, il est assez difficile de noter les positions, équipements et déplacements de plusieurs groupes différents et de s’assurer pouvoir transmettre ces informations au reste de son équipe.

Fiez-vous à l’environnement :

  • Les oiseaux chantent, c’est normal. Ils ne chantent plus ? C’est qu’il y a quelqu’un dans le coin.
  • « Ecoutez » la forêt et alors vous arriverez à faire la différence entre une branche qui cède naturellement et une qui se casse à cause de l’Homme.
  • N’hésitez pas à utiliser des techniques de chasses, de traque si vous en connaissez. Une dès plus utiles pour localiser un son au loin ; « l’oreille de renard ». Mettez votre main en forme de cuillère derrière votre oreille, ainsi vous redirigerez le son dans le pavillon  mais avec une direction plus obtus.
  • Ne passez pas par des chemins que vous auriez pensé à prendre instinctivement. Privilégiez l’observation du terrain, et empruntez un chemin qui ne risque pas de laisser de traces, de faire du bruit et surtout qui vous permettra de rester à couvert.
  • N’oubliez pas, « en cas de doutes, c’est qu’il n’y a pas de doutes ». Donc restez vigilant !

La collecte d’informations

Tout est bon dans le Renseignement et peut vous être utile. Tout ce que vous pourrez observer peut vous permettre d’obtenir des informations précieuses : un gars qui fume, qui est assis en position d’attente ou qui marche la réplique baissée, etc. Autant d’éléments qui dénotent une attitude d’attente, assez laxiste, plutôt tranquille, donc a priori une cible potentiellement facile à traiter.

sniper_view03

Alors qu’une cible sur ses gardes, en déplacement et certainement concentrée sur un objectif. Donc pensez à noter la direction de cet objectif, à rendre compte à votre équipe qu’elle puisse agir en conséquence.

Pour collecter efficacement, il vous faudra trouver une position stable, discrète mais surtout confortable car vous pourrez rester longtemps au même endroit. Évitez donc les pauses pipi ou casse-croûte, il vaut mieux prévoir avant.

Pensez à trier les informations, faites une carte de secteurs, notez les cibles adverses, leurs positions, leurs degrés de dangerosité, les équipements,  etc.

Collecter Renseignements

Autre solution, plus risquée mais de meilleure qualité, l’infiltration. Vous êtes à quelques mètres de l’ennemi et vous relevez tout ce que vous pouvez mais attention ! Il faut maîtriser les dynamiques de changements de comportements humains car l’adversaire bouge aussi et peut changer d’attitude très rapidement.

Traitement et conséquences

Après avoir renseigné au responsable de votre équipe le plus rapidement possible, vous devez vous préparer à tous les scénarios : intervention, exfiltration discrète, diversion, etc. Et oui, vous êtes les mieux placer pour agir, alors il vous faudra être prêt à toutes éventualités que votre chef vous transmettra. N’oubliez jamais, la discrétion est la clé de votre unité de RH !

Logo Airsoft Attitude Vieillit


Share this post

Lnt. Winters

Pratique l'Airsoft depuis 2009 et ancien Team Leader d'une équipe "MilSim". Intervient également en tant qu'instructeur au sein de quelques équipes pour le renseignement, les actions spéciales, la traque, la survie en forêt et les sports de combat. A rejoint Airsoft Attitude pour transmettre ces connaissances particulières pouvant être utiles aux autres joueurs. Spécialisé de part son expérience militaire dans la rédaction d'articles orientés Renseignement et Actions Spéciales.

6 comments

Add yours
  1. Beardman 23 mars, 2013 at 20:44 Répondre

    Pas mal du tout cet article! J’aime beaucoup: c’est clair, concis et précis.

    Ceci dit, ce rôle là ne peut convenir qu’à des parties milsim. Et encore faut il avoir des joueurs désireux de la jouer comme ça.

    En partie du dimanche, c’est juste impossible!

    • Hugues 24 mars, 2013 at 18:26 Répondre

      Je ne suis pas entièrement d’accord Beardman. Cela peut être effectivement le cas concernant des parties non orientées MilSim, sur des petits terrains, ou les joueurs sont là pour Rusher essentiellement. Cependant, même dans ce cas là le Renseignement peut être utile.

      Déjà avant que la partie ne commence : équipements, répliques, nombre d’adversaires, leur niveau, leur type d’organisation sont des éléments à prendre en compte et qui peuvent vous être utiles !

      Du reste, un joueur ou un binôme infiltré qui renseigne son équipe au fur et à mesure de la partie peut être un atout extrêmement précieux !

      • Lnt. Winters 24 mars, 2013 at 20:31 Répondre

        je ne sais pas si mon avis compte puisque c’est ma spécialité, mais comme dit Hugues, rien de mieux qu’une URH déjà préparée et opérationnelle sur tout type de théâtres (op milsim, ou « partie du dimanche »)

Post a new comment