CP11

Comment gérer un V.I.P

Parmi les parties scénarisées, il n’est pas rare de se retrouver face à un VIP à gérer. Pour vous aider dans votre tâche voici nos quelques conseils pour vous aider au mieux dans votre mission.

Qu’est-ce qu’un VIP ?

Un VIP (prononcé souvent dans le milieu comme [vip] ou [vi.ï.pi]) est une personne « importante » pouvant avoir une forte  « valeur ajoutée » stratégiquement parlant. Sa survie est une priorité absolue, contrairement aux opérateurs qui sont sacrifiables (si besoin était).

vip_logo

Qui peut-on considérer comme VIP ?

Un VIP comme expliqué avant, peut être un otage important ou une personne importante (un scientifique, un agent de terrain à extraire, un journaliste, un officier traitant ennemi, etc.)

Test pour voir si vous avez compris : est-ce que la personne ci-dessous est un VIP ?

Dossier-VIP-Nabilla-La-verite-sur-ses-seins-!_reference

Comment on s’en occupe du VIP s’il est allié ?

Si c’est un allié, sa survie est LA priorité absolue. Il faudra une équipe de protection rapprochée pour sécuriser le VIP, soit environ 5 ou 6 personnels qualifiées type unités commandos, FS, intervention etc. Bref, ne prenez pas des opérateurs qui sont bien habillés 😉 sélectionnez ceux qui ont véritablement le plus d’expérience.

1. Localisation et sécurisation du VIP

Selon les scénarios et votre type de partie, il vous faudra vérifier si le VIP est bien sans danger, ou pas, pour vous et votre équipe. Il faudra donc le sécuriser une fois que vous l’aurez localisé. Premièrement il faudra dépasser et sécuriser votre objectif. Ensuite abordez votre VIP comme s’il pouvait représenter une menace en le mettant en joue et en lui indiquant de se tenir tranquille et que vous allez le fouiller. Puis fouillez-le. Si il a de quoi se défendre, confisquez-le lui.

2. Définir les rôles

Attention : chacun son rôle ! La machine doit être bien rodée pour être efficace. Premier point à prendre en compte : vous et votre équipe vous êtes là pour défendre et combattre si besoin. Le VIP lui non. Il n’a que 2 choses à faire : se déplacer et se poster. Un VIP combattant va fatalement s’exposer.

Ensuite définissez le rôle et la place de vos opérateurs. Votre configuration va dépendre du nombre. Plus vous êtes peu nombreux plus il va falloir être très rapide et très mobile (tout en restant discret). En petit nombre vous ne pourrez pas supporter une attaque. Votre meilleur chance reste l’esquive.

En plus grand nombre (à partir de 5 ou 6), les principes de mobilité et de discrétion restent de mise. Pour faire simple il vous faut un opérateur en pointe pour éclairer et se prendre les coups à la place du groupe, un opérateur qui ferme la marche, un opérateur qui gère le VIP exclusivement.

VIP3

3. Le déplacement

Quand vous déplacerez le VIP assurez-vous de toujours le faire par points (A vers B / B vers C / etc.) et toujours choisir un chemin discret car le déplacement est le moment le plus vulnérable.

Si vous devez traverser une forêt, évitez donc le grand chemin que tout le monde prend sinon vous pouvez être sur que tout la planète entière va très vite savoir que le VIP se ballade sur la petite route.

Enfin, prévoyez toujours un chemin de replis. Une fois au contact, c’est un peu plus compliqué de prendre le temps de choisir par où extraire votre VIP.

VIP-gogogo1

4. Contact !!!

En cas d’accrochage, le but n’est pas de dominer l’adversaire et de remporter l’engagement, mais bien de préserver l’intégrité de votre VIP. Donc si il y a contact privilégiez la fameuse technique du tube arrière :

  1. Les opérateurs se mettent en lignes puis le premier, rafale pour riposter (voir la technique boule de feu)
  2. Puis il passe derrière la colonne permettant ainsi de faire le principe de « Riposte-Poste-Riposte »
  3. Le second, riposte puis une fois qu’il est à sec, se place derrière la colonne à son tour
  4. Idem pour les autres

N.B : votre VIP est géré par l’opérateur chargé de sa protection rapproché. En fonction du terrain, de la situation, de leur positionnement dans le groupe par apport à l’ennemi, c’est lui qui prendra l’initiative de sortir son VIP au moment opportun.

CP11

Attention ! Le dialogue est la priorité :

  • Dès qu’un opérateur part derrière la colonne il doit dire de manière explicite : Décroche !
  • S’il doit recharger : Recharge !
  • Puis de manière coordonnée l’opérateur qui est derrière doit se signaler par son patronyme suivis de je prends ! : Ex : Winters je prends !

Ainsi tout le monde sait ce qu’il se passe à l’instant T, qui fait quoi, qui a un problème et qui l’aide. Le but essentiel du tube arrière et t’apporter une continuité de tir dans la direction dangereuse. On fait baisser les têtes pour couvrir la retraite.

Une fois le VIP en dehors de la zone à risque, sécurisez le périmètre et comptez les effectifs.

Enfin choisissez un autre chemin mais n’oubliez pas de signalez votre situation au commandement et au reste de l’effectif.

VIP-gogogo5

Et si c’est un otage ou un prisonnier ?

Un otage est différent, même si vous avez une folle envie de lui tirer dessus il est important et il a de la valeur. Donc vous devez l’interroger, le surveiller, l’attacher si possible bref, tout faire pour qu’il reste à sa place. Et en cas d’imprévus organiser un déplacement de l’effectif, otage compris bien évidemment.

En airsoft il n’y a pas de manière pour interroger une personne, le malmener, etc. car c’est un jeu et donc la torture physique ou psychologique n’est pas forcément la bienvenue, voir légèrement répréhensible par la Loi 😉

Mais suivant le scénario vous pourrez peut être le « mutiler » : « tu fias une connerie et je te coupe la main ! » et hop, vous mettrez un bâton dans la main de l’otage et lui scotcherez le tout pour rendre la main inutilisable. Très efficace et très marrant ! Cela fonctionne aussi avec les autres membres mais n’oubliez pas, une fois fait il est « mutilé ».

PICT0014

Nous avons déjà rédigé un article assez complet sur le sujet que nous vous invitons grandement à lire : les 17 règles pour gérer un otage. Mais si vous n’avez pas le temps retenez ces 2 principes essentiels :

  1. Si un prisonnier ne vous sert à rien, shooter le. Il vous ralentira, dira n’importe quoi, etc donc ne perdez de temps.
  2. Si le prisonnier à de la valeur, surveillez le avec un système de roulement. Prévoyez toujours minimum un garde et un autre pas loin prêt à agir, voire plus si l’otage est dangereux.

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Share this post

Lnt. Winters

Pratique l'Airsoft depuis 2009 et ancien Team Leader d'une équipe "MilSim". Intervient également en tant qu'instructeur au sein de quelques équipes pour le renseignement, les actions spéciales, la traque, la survie en forêt et les sports de combat. A rejoint Airsoft Attitude pour transmettre ces connaissances particulières pouvant être utiles aux autres joueurs. Spécialisé de part son expérience militaire dans la rédaction d'articles orientés Renseignement et Actions Spéciales.

No comments

Add yours