good-morning-vietnam

Comment communiquer par radios

LES BASES DE LA COMMUNICATION RADIO

Pour qu’une communication soit efficace il faut qu’elle soit :

  • Courte : éviter les phrases longues et aller droit au but
  • Précise : ne communiquer que sur les points importants
  • « Codée » : l’adversaire peut écouter il faut donc faire en sorte qu’il ne comprenne pas la teneur et le contenu des échanges (coordonnées, indicatifs des cibles, indicatifs des teams et indicatifs individuels…)

Communication partie airsoft

LES QUATRE RÈGLES

À l’heure des téléphones portables, il s’agit de bien comprendre que les radios ne permettent pas de parler en même temps. Il s’agit de commencer une communication, d’échanger et de clôturer cette communication.

  • 1 – Pour commencer la communication, celui qui lance l’appel (l’émetteur) précise quelle personne il souhaite contacter (le récepteur) :
    « DE indicatif émetteur À indicatif récepteur, … »
  • 2 – Pour signaler qu’il a fini « sa phrase » il ajoute « PARLEZ » afin que son interlocuteur sache que s’est son tour de parler.
    « DE indicatif émetteur À indicatif récepteur, PARLEZ« 
  • 3 – Le récepteur répond alors en précisant la force et la lisibilité de la réception… ce que l‘on résume avec le fameux « 5 sur 5 »
    Deux possibilités s’offrent à vous : les mots ou les chiffres.
FORCE LISIBILITÉ
Mot Chiffres Signification Mot Chiffres Signification
 Forte  Fox 5
 Fox 4
 Réception puissante  Clair  Lima 5
 Lima 4
 Message facilement compréhensible
 Faible  Fox 3
 Fox 2
 Réception faible  Brouillé
 Haché
 Lima 3
 Lima 2
 Message reçu avec des interférences ou des parasites,
 Message entrecoupé de blanc,
 message difficile à comprendre
 Nulle  Fox 1
 Fox 0
 Réception nulle  Inaudible  Lima 1
 Lima 0
 Message incompréhensible
 (terme employé seul)
« DE indicatif récepteur je vous reçois FORT et BROUILLÉ, PARLEZ« 
ou
« DE indicatif récepteur je vous reçois FOX 5 LIMA 3, PARLEZ »

L’émetteur peut à son tour préciser sa qualité de réception.

  • 4 – Pas le moment de jouer à « c’est toi qui raccroche… non c’est toi… non c’est toi… ». La fin de l’échange est indiquée par l’émetteur qui le clôture par un « TERMINÉE »
    « DE indicatif émetteur À indicatif récepteur, TERMINÉE« 

Communication partie airsoft

ALPHABET PHONÉTIQUE

Il existe des alphabets phonétiques dans les différents pays. Nous optons pour celui le plus répandu qui correspond à celui de l’O.T.A.N. :

 A = Alpha  G = Golf  L = Lima  Q = Quebec  V = Victor
 B = Bravo  H = Hotel  M = Mike  R = Romeo  W = Whisky
 C = Charlie  I = India  N = November  S = Sierra  X = X-Ray
 D = Delta  J = Juliett  O = Oscar  T = Tango  Y = Yankee
 E = Echo  K = Kilo  P = Papa  U = Uniform  Z = Zoulou
 F = Fox-trot        

Pour les chiffres il en est de même on peut les dire de façon à éviter les erreurs :

 1 = Un tout seul  3 = deux plus un  5 = trois plus deux  7 = quatre plus trois  9 = cinq plus quatre
 2 = un plus un  4 = deux fois deux  6 = trois fois deux  8 = quatre fois deux  0 = Zéro ou Nul
Virgule = Decimal   Point = Stop

Penser à coder ses communications radios

LES CODES

Toute opération se prépare et je ne parle pas que du matériel (trousse de secours, et bien sûr répliques – batteries chargées – billes). En effet en amont il faut se familiariser avec le terrain (consultation et création de sa carte), organiser sa team en fonction des membres présents…

Toute communication radio peut être « interceptée » par l’adversaire. Nous n’avons pas de cryptage à notre disposition il faut alors utiliser ce qui reste à portée… le codage !

Parmi ces éléments préparatoires celui des communications a toute son importance puisqu’il vous permettra de parler à la radio sans que votre adversaire ne découvre les intervenants et ne comprenne le sujet.

Ainsi chaque membre de la team se verra attribuer un indicatif, les coordonnées de la carte seront personnalisées… Si vous avez à l’avance des objectifs désignés donnez leur aussi des indicatifs. Même si vous les avez au dernier moment essayez de prendre le temps pour un briefing interne. Quelques exemples pour vous inspirer :

  • tango = adversaire
  • pax = civil
  • à vous de jouer…

Pour cette « codification » ne vous tournez pas le cerveau dans tous les sens, faites simple et utilisez l’alphabet phonétique pour vous aider.

Derniers petits conseils :

  • Ne pas hurler comme les chieurs dans le métro avec leur portable…
  • Ne pas hésiter à faire de la reformulation afin d’être sûr d’avoir bien compris les consignes ou les informations…

COPY THAT ?

Logo Airsoft Attitude Vieillit

Share this post

DoluX

Fonctionne au Banania chaque matin pour lutter contre les effets de la quarantaine. Je me suis lancé il (n') y a (que) deux ans et je n'ai AUCUN regret. Petit avœu ? Avant je faisais du paintball... J'aime aussi bien "échanger" quelques billes sur le terrain qu'organiser des opérations. La première l'an passée et la seconde en cours de préparation pour ce printemps 2015.

6 comments

Add yours
  1. Richard 24 décembre, 2016 at 15:05 Répondre

    j’ai entendu dire que pax voulait dire ennemi du coup c’est quoi le vrai truc ^^

    De plus, normalement pour parler à la radio l’émetteur dit le nom du récepteur d’abord

    ex : Je m’appel Richard et je veux contacter Daniel je dis :
    « Daniel, Daniel de Richard, parlez »

    Après on m’a apprit comme cela ^^

    • DoluX 25 décembre, 2016 at 19:51 Répondre

      Bonsoir Richard,
      Pour ce qui est du terme pour désigner les adversaires on choisit ce que l’on veut. Il est vrai que certains reviennent plus régulièrement que d’autres mais cela reste à la disposition de chacun. Pour un bon codage mieux vaut éviter la routine… que vos adversaires peuvent connaître aussi…
      Pour ce qui est l’ordre pour mettre l’appelant et l’appelé cela peut varier effectivement. Le principal est qu’au sein de votre team vous soyez organisé et que vous vous compreniez rapidement et efficacement.
      Ce que nous avons indiqué n’est qu’une base. Le de … à ou de … pour ou juste le de… le principe est que le « de » désigne l’appelant 😉

      • Hugues 26 décembre, 2016 at 17:15 Répondre

        Pax. Ce terme, qui veut dire paix en latin, est l’unité de mesure des effectifs. Il vient de l’abréviation du mot « passenger », passager en anglais. « 250 pax » signifie ainsi 250 personnes.

Post a new comment